mardi 13 mai 2014

Rando digestive au Coussau

CR de la sortie du 8 Mai. par Alain D

Je réussi à convaincre Brigitte de m’accompagner rechercher des cabanes en lui promettant une rando sous une inondation de soleil. Aussi nous optons pour les flancs du Coussau qui correspondent au critère.
Nous nous élevons dans la pente rocailleuse à travers le lapiaz car on prospecte aussi !
Au-dessus de nous des chèvres se délectent de jeunes pousses de ronces, Brigitte peste car après 20mn de marche elle est toute zébrée… Sur le turon de la Couste qui domine Omex je trouve au contact des marnes  un puits de 10m environ, inconnu de la base… mais pas des spéléos car il y a une vieille plaquette spit oubliée… Est-ce le GRAS en 1992 ? ou JP Cassou et le Bub’s qui avaient fouillé la zone sans rien dire ?




Nous contournons le dessous du Coussau par les pelouses vers les Pernes. Dans une parcelle à 900m d’alt on trouve la ruine d’une habitation/ grange.




Nous dirigeant vers le talweg qui descend aux granges de Batsurguère (poljé), dans la boue fraîche, le sanglier vient récemment de se vautrer. Plus loin une autre trace, mais un sabot plus conséquent, ce n’est pas un chevreuil… Un cerf ?
100m plus loin je débusque dans les fourrés un animal, l’instant est fugace…  Il est de couleur marron, de la taille d’une mule… l’instant est si bref que je l’entend s’éloigner rapidement. Son pas est souple et puissant comme une sorte de trot et cela fait du raffut dans le sous-bois… Je suppose que c’est un jeune cerf…




Nous redescendons vers d’autres ruines et contemplons au retour les belles restaurations… Au passage la perte du Boustu est toujours inaccessible car il y a toujours une belle mare… Elle semble complètement obturée et son curage devrait être entrepris pour éviter des débordement vers Omex au prochain « aygat » (gros orage).







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire