vendredi 16 mai 2014

Le tour du Larbastan


 Jeudi 14 mai. CR le Dol's
J'avais 4 heures à passer... Et si j'allais faire le tour du Larbastan ? En plus il y a des cabanes à pointer et des sources...
Il me faut m’entraîner pour arriver à suivre les fusées, alors c'est décidé je monte au château d'eau...
Je suis tout léger pour une fois... Il est 16h je m'apprête à monter quand une dame (Martine Jacot) qui se promène sur le chemin de Sep me demande si je monte à l'Isarce ?
Je lui dis que non, mais je compte contourner le massif en passant par le Col du Larbastan... Stupéfaction de la dame qui me prend pour un inconscient...
J'apprendrais par la suite, par Jean Claude, que c'est elle qui avait accueilli dans son gite le gars qui s'est perdu et que l'on a jamais retrouvé il y a 2 ans... Elle doit être traumatisée...
C'est parti, je monte par l'Aoure de Sep, sur le chemin je débusque un Lièvre, il monte plus vite que moi... 
Je fais attention à ne pas me mettre en sur-régime car cela grimpe fort et il faut que je boucle le tour en 4h avec 1h de sécu pour rentrer à 9h au plus tard... La montée défile, 45mn plus tard je suis à la gaytadère, à + 1h je traverse la génie avant d'attaquer les pelouses de Bat de Haü. 15mn plus tard je pointe le tos (source) et crobarde la cabane...


Puis je pars en traversée, dans une lit (ravin d'avalanche) la neige est encore présente car elle est recouverte d'herbe, ce qui retarde la fonte. Je suis seul c'est superbe...  Au platé det Abétou (plateau du sapin) sous le gros rocher qui s'est décroché du Palhé de la Toue, il y a plusieurs millions d'années je pointe une autre cabane et un cuyala ou mulhadé (enclos pour la traite).


Enfin je gagne le Col du Larbastan et pointe une autre source captée cela fait 2h08 que je suis parti !
Dans la descente du col, je glisse, en me rétablissant j'ai le genou qui "siffle". J'arrive au Tos de Coume Débat pour le pointer et en profite pour me strapper l'articulation. J'ai assez de bande pour me transformer en momie... Je file à la cabane de l'Aoulhet.
Je fais le plein de ma gourde et redescend tant que c'est chaud. J'enquille les virages avec une vigilance de tous les instants, dans le cirque des Escalates, je redoute les rochers humides... Enfin j'arrive au monastère... Sur le parking, il y a plein de vielles caravanes complètement ruinées, Jean Claude à passé la journée avec les sœurs à nettoyer la zone. La sœur athlétique Belge l'a encore émoustillé... Il n'a cas lui proposer une carte FFS... qu'on en profite tous !
3h 55 je retrouve la voiture au château d'eau, la dame (Martine Jacot) n'a pas encore appelé les secours, je passe voir Jean Claude lui restituer le GPS. Ce fut un bon entrainement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire