lundi 12 mai 2014

Mission: Déménagement de cabane

Dimanche 12 mai. par Bubu.
La cabane d'espadre, construite par les spéléos et pour les spéléos, est en train de s'écrouler. 2 années de fortes accumulations neigeuses auront eu raison de notre "chez nous". C'était l'époque de l'explo de la ratasse, du gouffre de soum de Conques, de la perte d'espadre, ......
Dimanche, malgré un appel au monde entier, nous n'étions que 3 pour commencer à rapatrier du matériel avant que tout ne s'écroule. (Véro D, Alain D et moi.)
Faut dire que la météo n'était pas de notre côté mais il fallait faire vite et il était urgent, avant que tout ne tombe, d'aller récupérer le matériel de camp du GSHP: bidons, gazinière, bouteilles de gaz, vaisselle, etc, etc ......


Montée rapide sous le soleil de St Pé

La cabane a bien triste mine. Nous rentrons à l'intérieur presque à 4 pattes. On essaye ensuite de ne toucher à aucun piquet de peur que tout ne s'écroule. 



On rallume une acéto, on mange sur la très belle table en bois très massif, et on commence le rangement.

Tout a un air penché, ce n'est pas un trucage !

Les vieux bouts de bois et panneaux bouffés par l'humidité seront brûlés. Un feu de joie qui fera du bien car il fait vraiment pas chaud !


Jean Luc qui est de permanence aujourd'hui va peut être monter ????

Toute la vaisselle plastique et porcelaine sera mise dans deux gros bidons ainsi que le matos restant (amarrages, sache à spits...) qui seront placés sur la claie de portage de Bubu. 
Le Dol's, outre une penderie complète de fringues, arrive à glisser les 2 bouteilles de gaz dans son sac à dos. 
Véro prend la cuisinière 3 feux et des piquets métalliques plus une toile bleue. On ne sait pas si ce sont des lits de camps ou un barnum.... mais c'est lourd ! C'est plus de 80 kilos qui seront descendus sur nos frêles épaules ! 
Et c'est parti pour la descente....

Il rigole pas le Bubu....


Un coup de main apprécié... Plus de la moitié de son poids sur les épaules!

On l'a fait, mission réussie !

Il reste beaucoup de chose à trier, jeter et redescendre avant de savoir ce qu'on va faire de la cabane. La démonter complètement ? La remonter plus solide ? Abandonner ce coin ?.... 
C'est quand même une page importante de la vie du club qui se tourne et c'est bien triste.

4 commentaires:

  1. P'tain que c'est lourd !!!!!
    quand Bubu a repris sa claie .....je me suis faite toute petite avec mon sac à dos
    Respect !

    RépondreSupprimer
  2. ...et dire que les amarrages et la sache à spits, j'aurais pu les laisser là haut...C'était pas du vieux matériel des expés du 132 mais du matos laissé en attente par Patrick et Sandrine.... Au lieu de 34 kgs, j'aurais pu en avoir que 33.
    Au fait, je me suis amusé à peser:
    j'ai gagné avec 34 kgs, Alain pas loin avec 28 et 19 pour Véro qui malgré ce qu'elle en dit, est très respectable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec Alain nous avions descendu 3 cordes qui étaient posées dans la cabane. Erreur ou pas erreur???

      Supprimer
    2. Il fallait de toutes façons sortir tout ce qu'on pouvait de la ruine avant qu'il soit trop tard.

      Supprimer