dimanche 27 juillet 2014

Séance au Cachemela


Samedi 26 juillet.
Véro D, Jean Claude, Bubu, Joël, Jean Luc, JToine, Alain D et Alain M.

Nous étions 8 ce samedi pour aller au Cachemela pour poursuivre la désobstruction à -8 mètres.
Cette cavité, découverte par notre ami Jean Claude, est parcourue par un très fort courant d'air, signe spéléologique d'une probable continuité vers des profondeurs importantes. Et comme sous nos pas nous savons que le gouffre de Quéou n'est pas très loin, rien de plus motivant.

La longue marche dans une moiteur brouillardesque digne d'une expédition équatoriale n'entame pas notre moral et la montée est rapide, agrémentée de quelques claques sur les taons ou moustiques qui ont le tort de se poser sur l'humain.

Après 2 heures nous arrivons donc sain et sauf à la cavité. Le travail commence rapidement, le trou aspirant violemment.

Nous progressons d'environ 2 mètres et apercevons un peu de vide qui semble très intéressant.
Hélas, l'heure tourne vite et il nous faut arrêter le chantier.
A la prochaine sortie nous devrions être fixés sur la suite de la cavité.

Alain M

vendredi 25 juillet 2014

Petite sortie en famille

Jeudi 24 juillet. Eric, Axel et Alain M, Tristan P.
Grotte du Bujoluc.
Pendants que certains sont a supporter le tour de France et d'autres partis explorer dans des contée lointaines, en famille pour quelques jours, nous allons faire une visite à la grotte du Bujoluc.
Le lieu est idéal pour de l'initiation découverte et la richesse du concrétionnement émerveillera autant les petits que les grands.


La cavité souffle violemment et cela nous permet de nous rafraichir un peu après la montée, il fait bien chaud.

Équipement et ce sera ensuite que de l'émerveillement pour Axel et surtout pour Tristan (11 ans), pour qui c'est une première.
Stalactites, stalagmites, colonnes, excentriques, fistuleuses ou gours, rien n'aura plus de secrets;
A noter quand même un peu de déception, nous ne verrons pas une seule chauve souris. Seraient-elles toutes parties en vacances ?
Le casse croute sera bien sur pris sous terre, moment de convivialité inoubliable.
En ressortant, nous serons accueillis par la bonne chaleur moite et étouffante.






Très bonne journée, à quand la prochaine ?




Alain M

mardi 22 juillet 2014

Un peu de fraicheur en Provence


Lundi 7 juillet. Alain M et Bernard V

Quoi de plus normal, lorsqu'il fait très chaud, que d'aller prendre un peu la fraicheur du monde souterrain.
C'est ce que nous faisons ce lundi avec Bernard V. Il a "retrouvé" une grotte qui se trouve à 3 km de chez lui, avec 10 minutes de marche.
C'est une grotte qui a du servir d'habitat préhistorique et des fouilles y ont été réalisées. Une grille en barre d'ailleurs l'entrée mais il n'y a pas de serrure.
Nous découvrons une très jolie galerie avec de nombreuses concrétions.
Malheureusement nous sommes très près de la surface et de nombreuses racines d'arbres sont apparentes. A priori il y a du gaz carbonique et nous ressentons un essoufflement rapide lors de la progression.
Nous ne descendrons pas le puits, le gaz devant s'être accumulé dans les parties basses.


Très jolie cavité pouvant servir à la découverte du monde souterrain mais en prenant des précautions.



Alain M

lundi 21 juillet 2014

Un porche qui nous a fait rêver......

JC/ JM / William / Véro, samedi 12 juillet
Nous voici remontés comme des pendules (surtout William et moi !) pour attaquer la montée au "porche de la Gargante" . Ce matin le temps n'est pas top mais ce n'est pas cela qui va nous arrêter. Jean Claude passe en tête dans le rôle de Maître PO et William lui emboîte le pas dans le rôle du petit scarabée, Jean Marc et moi suivons les deux complices, bien content de ne pas avoir à chercher notre chemin en évitant les chutes de pierres avec une certaine réussite! 
Après 2 heures de marche, nous arrivons devant le porche qui se dévoile à la sortie des buis. Il n'est pas loin de midi mais Joel n'est pas là pour sonner du clairon. Donc nous commençons l’ascension  du porche.
Véro dans ses oeuvres....
En haut nous trouvons un grand espace remplis d’énormes blocs imbriqués les uns dans les autres  . Tout tiens on ne sait pas trop comment . Pas possible de se faufiler entre 2 blocs ; pourtant  il y a du courant d'air et de magnifiques choux fleurs tapissent par endroit ce lieu . Après discussion on se dit que désober là, c'est risquer que tout s'écroule comme un château de carte ; donc il faut trouver une autre solution ; on redescend au pied du porche pour essayer de rejoindre le sommet par les côtés voir si d'en haut on voit quelque chose; William part à gauche et moi à droite mais le terrain est très fuyant et la chute interdite, arrivée au dessus de la falaise je décide de faire 1/2 tour; ça glisse trop et pas de corde sur moi, je rejoins les garçons que j'entends papoter au pied du porche. Nous rentrons. Nous nous sommes régalés a parcourir ce lieu unique mais exigeant ,avec une vue insolite depuis le porche.
Vue insolite....
Nous étions dans notre bulle . Merci à Maître Po pour nous avoir montré la voie , à un William exemplaire qui a résisté a la tentation en pleine mission d'assurage "bravo petit scarabée ", et à Jean Marc pour les bananes séchées que je n'étais pas arrivée à me procurer . Superbe journée, même si on aurait aimer que cela ailles plus loin  .
Véro





Rando vers les Mines du Val d' Azun

Ca y est, il est paru !
Vous pouvez enfin commander l'excellent bouquin de Jean Marc Poudevigne !
C'est ici que vous pouvez vous le procurer pour la modeste somme de 15 euros.
Jean Marc, prépare ton stylo pour les dédicaces !!!!





Le gouffre d'Alian


         
Une visite au gouffre d'Alian ce 14 juillet; un très joli mini gouffre pour une visite éclair , de très belles draperies et un vrai champs de choux fleur au fond du gouffre. Visiblement des speleos sont venus il n'y a pas si longtemps , pleins de traces noires d'acéto et des spits nombreux .....     une chose est sûre, il y a à faire, c'est impressionnant le nombre de choux fleurs et leur grosseurs . Mais bon on ne peux pas être partout à la fois! 
Véro et Jean Marc

samedi 5 juillet 2014

Une Expé aux...Soldes d'été


Avec Jean Marc, nous avons décidé de sortir faire des courses et profiter des soldes d'été . Notre supermarché se trouve non loin de la maison dans les mines.
Première étape, le  rayon légumes pour récupérer quelques carottes pour mes pique- niques: le rayon est bien achalandé.
Ensuite, sur le même niveau du magasin il y a les marteaux pneumatique, les mèches...... on essaye, on s'éclate ! mais .....bah, viens Jean Marc, ils sont Top de chez Top  mais trop lourds pour les escalades . Maintenant on monte à l'étage , c'est le rayon pitons et mousquetons: ils sont trop gros, le mousqueton de longe ne passe pas .


Ooohhh!!!  la bas regarde une superbe poulie bloqueur!  . Un fois rempli le caddie, plus moyen de le faire avancer tellement c'est lourd : tant pis on rentre à la maison sans rien c'est pas grave ; de toute façon c'est toujours pareil, aux soldes on achète  ce dont on n'a pas besoin ! 
Véro

vendredi 4 juillet 2014

La gauche, la droite et le sondage


Petit (re)tour aujourd'hui, jeudi 3 juillet, à Nerbiou.
Juste sous la voiture je trouve une petite galerie en descente, j'explore. Après une étroiture, je trouve une petite salle dans une faille semblant monter assez haut. De cette salle part une autre galerie menant dehors. De retour à l'air libre, je sors le matos de topo et je repars pour un tour. 


Le compas est vite incohérent: très à gauche, très à droite… Pour vérifier, je retente avec un compas électronique qui n'arrête pas de tourner. De retour à la maison, je trouve cette cavité sur le BRGM, c'est un sondage. De là à conclure qu'avec les sondages ont ne sait pas où l'on va…

mardi 1 juillet 2014

La belle entrée

 Lundi 30 juin 2014

Jean E y était allé il y a bien longtemps puis revenu il y a peu en prenant les coordonnées du trou . J'ai donc été voir sur place ce qu'il en était et si je trouvais un second trou qu'il m'avait signalé  non loin de là . Arrivée sur place, je me retrouve face à une "belle entrée" ; Je descend voir le fond . Une 15 aine de mètres plus bas,  je vois les restes de squelettes habituel du fond des puits d'entrée et de magnifiques ....comment dire ..... sculptures naturelles dont  Michel Ange (fabuleux) s'est surement inspiré. C'est une faille très large par endroit 3m50 sur 10m de haut qui se resserre la rendant impénétrable pour se ré ouvir dans des espaces confortables. Je suis descendu de très peu et pourtant j'ai la sensation d'être beaucoup plus profond ... Je remonte chercher le second trou , mais l'heure tourne et j’abandonne mes recherches assez rapidement sans le trouver.
Je redescend dans la vallée avec des images plein la tête et les yeux .... pleine d'espérance aussi... 
Véro