mardi 28 octobre 2014

ESB et de 7 à 77 ans



Samedi 25 et dimanche 26 octobre à Saint-Pé de Bigorre, deux jours de spéléo pour l'ESB, à l'occasion des journées de 7-77 ans.

Les jeunes et les moins jeunes se sont éclatés dans les différentes cavités classiques du massif. La grotte de la Pale, Hayaü-Bouhadéro, la grotte de la Résistance, la Borne 109, le Bujoluc.
Le temps étant au "très beau", les approches des grottes ou gouffres et les visites souterraines se sont déroulées au sec.
Les plus jeunes nous ont étonnés par leur faculté à descendre ou monter sur corde. Beaucoup de ces derniers prennent une licence tellement ils ont "accroché".

L'encadrement était assuré par les cadres des différents clubs du département et bien géré par Laurent le coordinateur de l'ESB et Jean-Luc le Président du CDSC. Tout le monde était super content de ces deux journées bien remplies et le soir venu, la plupart parlaient de revenir le plus tôt possible.

JC M
Initiation à la remontée
video


Les 7 - 77 vus par Caro :

Petit compte rendu sur mes deux sorties du 7-77 ce 25 et 26 octobre.

Ce samedi, rendez vous est donné à 10 heures au local du réfectoire et des dortoirs. De tous les cotés grouillent des têtes casquées d’une quinzaine d’années. Tout le monde est au café et comme tout rassemblement de cet ordre… nous ne partirons qu’une heure après, le temps de définir les groupes et d’équiper nos invités. Ce jour est un peu particulier pour moi car après avoir dégoûté mon mari de la spéléo, j’amène ma fille Lana de 9 ans qui cette fois ci veut faire de la corde…. Une première. Nous voilà partis avec  Laurent Rigou, sa femme et trois autres jeunes du SNEC pour la grotte de la Résistance. Les épreuves s’enchaînent comme à Fort Boyard, les puits sont montés et descendus non sans mal mais avec brio ! Il y a eu quelques chounneries que j’ai presque pas entendues… Je suis fière de ma choupette car cette cavité n’est pas si évidente pour des petites jambes et un puits de 11 mètres, c’est l’Himalaya à cet âge là. Super sortie donc comme toujours.
Ce Dimanche, j’ai laissé ma fille au lit pleine de courbatures et me revoilà partie avec 5 copains pour une presque première sortie avec des verticales. Cette fois ci, nous avons du mal a trouver un encadrant. Il y a beaucoup de participants, les cavités principales sont déjà surpeuplées… que faire ? Alain Méric arrive sur le tard.  Le laissant à peine sortir de sa voiture, je le réquisitionne. Nous revoilà partis pour la Grotte de la Résistance. Au moins, les souvenirs sont frais et je pourrai guider tout le monde. Trois autres personnes se joignent au groupe. C‘est donc à 10 que nous repartons. Premières verticales pour certains… plaisir de l’encadrement pour d’autres. La dernière salle est renommée la salle Rose, magnifique. Des vocations sont peut être nées, affaire à suivre… Dans tous les cas, c’est une super opportunité de partager la spéléo avec ses proches. La décrire ou l’écrire n’est qu’un pâle reflet de ce que nous vivons sous terre. Merci encore.
Caro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire