lundi 13 octobre 2014

Cachemela solo


Dimanche 12 octobre.
Déjà 13 heures. J'ai quelques heures devant moi. Et si je montais voir cette suite éventuelle au Cachemela dont nous a parlé Jean N il y a 15 jours ?
Aussitôt dit, aussitôt fait !

Une heure et demi après avoir quitté le monastère, me voici à l'entrée. J'enfile la combine, je mets le casque et en avant. Vite un petit selfy pour faire comme les djeun's. Le courant d'air est toujours aussi violemment aspiré. Je repère rapidement le passage de Jean. Effectivement, du courant d'air y est aspiré et les cailloux semblent tomber plus bas que le point atteint la dernière fois. C'est un remplissage de terre, recouvert d'une fine pellicule de calcite. Je donne quelques coups de massette mais sans burin c'est pas simple. Le petit piochon de Joel serait l'arme idéale.


Retour au soleil. Le foehn souffle de plus en plus fort. Je monte jusqu'à la cabane de l'Aoulhet par l'Artigue de Richou. Des poteaux "réserve naturelle" ont fait leur apparition un peu  partout. Je rigole en imaginant le trou qu'il a fallu creuser et les cailloux déplacés pour mettre ces poteaux...

A la cabane il y a maintenant de l'eau. Une grande plateforme a été creusée côté droit. les spéléos ne pourront jamais en creuser autant en toute une vie !
Je retrouve mon duvet à la cabane que je récupère. Je croyais qu'on me l'avait volé....
Et en arrivant à la voiture, je m'aperçois que ce sont mes bâtons que j'ai oublié à la cabane ! Comme quoi, ils ne m'ont pas beaucoup manqué dans la descente !
Avec mes excuses pour la qualité des photos. Mon téléphone sert surtout à ...téléphoner.
Bubu


1 commentaire: