jeudi 12 mai 2016

La trilogie Saint-Péenne

Mercredi 11 Mai, nous nous retrouvons avec Jean. Nous avons un objectif premier, descendre à la salle inférieure de la Bouhadère et essayer de réaliser la topo après les étroitures.


Épisode I: (Hayau-Bouhadère) TPST: 4h

On profite d'être dans le coin pour réaliser la traversée, on se dirige donc vers le gouffre du Hayau. Après la courte marche d'approche, je m'occupe d'installer le premier rappel, alors que Jean profite de cette ambiance « Papouasie ». Les rappels s'enchainent et nous voilà déjà dans la salle Henri IV, puis dans la salle du Bourdon et enfin la salle du Chaos, point de départ vers la salle Inférieure. Après un équipement rapide nous voilà en bas de la salle, nous arrivons directement sur le conduit qui mène aux étroitures. 
On s'engage à l'intérieur, et nous comprenons vite que ça ne va être qu'une partie de plaisir. On se retrouve vite confronté à la première étroiture sévère, et le combat commence. Jean passe, moi je suis bloqué. Avec un peu de patience j'arrive enfin à ressortir, c'était un mauvais moment. Jean se retrouve confronté de nouveau à un nouvelle étroiture qu'il passe, mais la suite sur une coulée de calcite mérite un équipement. Nous revenons dans la salle inférieure après 1h30 de lutte. Le temps de manger un petit bout et nous remontons directement.
Il est encore tôt dans l'après-midi, et nous décidons d'aller vers la traversée Espiaube-Bujoluc.


Épisode II: (Espiaube-Bujoluc) TPST: 1h

Ici aussi la marche est courte, on fouille un peu le bois et nous trouvons rapidement l'entrée grâce aux indications données par Jean-Luc. On tire les deux rappels dans le P50, et nous nous engageons le long de mains courantes. On en profite pour réaliser quelques photos avant de rejoindre la sortie.
Il est un peu plus tard dans l'après-midi, mais la motivation est toujours là, donc nous décidons de nous diriger maintenant vers les Moustayous.


Épisode III: (Moustayous-Arva) TPST: 1h

Une fois la marche d'approche terminée (sous la pluie cette fois !!!), nous partons dans les Moustayous. On arrive vite au sommet du P40 qui est magnifique. Volumineux, massif... belle ambiance. On tire trois rappels et nous voilà en bas. On enchaîne rapidement les mains courantes et les puits suivants. Après une heure de temps et s'être roulé dans la boue comme des petits cochons (oui oui!!!) nous voilà à la sortie de l'Arva.

Le retour se fait sous la pluie, mais avec la satisfaction d'avoir malgré l'échec du matin réalisé une bien belle journée.

Antho.






2 commentaires:

  1. A quand le TP19 et le TP30 dans la même journée?
    A priori c'est la grande forme.
    Bravo les jeunes.

    RépondreSupprimer