vendredi 27 mai 2016

La suite au SC 147

Mercredi 25 Mai: 
Ce mercredi, nous avions prévu, Jean et moi de retourner au SC-147 afin de poursuivre la désob. de la semaine dernière. C'est accompagné de Jonathan que nous nous y rendons, bien déterminés à venir à bout de ce méandre.
Après une cinquantaine de minutes de marche d'approche, nous voilà à l'entrée. Les puits s’enchaînent vite et nous nous engageons dans le méandre. Maintenant nous connaissons la route et il nous a fallu à peine une heure pour atteindre le fond. 
Une fois au terminus l'excitation est à son comble, ça souffle et on entend toujours l'actif derrière. C'est très motivant et il ne faudra pas nous prier pour qu'on se mette au travail!
 A tour de rôle nous opérons avec une précision qui nous épate nous même, et après 8 pailles le verrou cède!!! Pour un mètre de première... car ça pince de nouveau. 
Derrière ce nouveau pincement on aperçoit très clairement le petit actif qui se jette dans un ressaut environ 5 mètres plus bas. Nous ré-attaquons immédiatement ce chantier et c'est au bout de quelques pailles de plus que nous passons. Plus rien ne nous résiste!!! 
Après un bon nettoyage nous rejoignons l'actif qui s'écoule dans un beau méandre d'une vingtaine de mètres de haut. On équipe une main courante, et après quelques belles dizaines de mètres de découverte, nous voilà de nouveau face à un pincement. Cette fois-ci c'est bloqué sur au moins 15m, le chantier est trop important, et c'est déçus que nous décidons de rebrousser chemin.
En remontant le méandre nous apercevons à l'aplomb du pincement une lucarne qui fait renaître tous nos espoirs. Une escalade est nécessaire, mais c' est atteignable avec un peu  de matériel.

Étant donné que nous sommes tous les trois complètement à poil de goujon, ce sera pour la prochaine fois.
Nous sortons du trou il est 19h, et la pénible remontée nous a séché. Trois quarts d'heure plus tard nous somme de retour à la voiture, et commençons déjà les plans pour de nouvelles aventures.

Antho.


4 commentaires:

  1. 20 ans qu'on attend ça ! Merci les djeun's. L'aventure continue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le trou a été découvert le 24 mars 1996 et le grand puits descendu pour la première fois le 6 avril de la même année, ce qui fait maintenant plus de 20 ans.
      Ils ont bien grandi les 2 petits jeunes qui l'avait trouvé, Pierre et Thomas !

      Supprimer
    2. et comme dirait Bubu " ça continue, ça continue "

      Supprimer
  2. Bravo! Putain ça me fait plaisir que vous l'ayez repris ce trou! Une de mes premières sorties spéléos avec le Mass, je me rappelle parfaitement la ballade quand on l'a découvert, puis la petite désob et la descente du puits d'entrée deux demaines plus tard. Ça nous rajeunit pas...

    RépondreSupprimer