lundi 16 janvier 2017

Weekend de gala au GSHP

Ce dernier weekend, c’était fête au GSHP.
Tout d’abord, le vendredi soir se déroulait l’Assemblée Générale annuelle. Occasion de faire un bilan des activités passées et de parler des actions à venir.
17 personnes étaient présentes.

Après le bilan moral du président, le bilan des actions réalisées et celui financier, les projets à venir ont été évoqués et seront aussi riches que ceux de l’année écoulée.
L’assemblée générale se termine par la traditionnelle collation et la galette des rois, le tout dans la bonne humeur et avec l’accueil de plusieurs jeunes adhérents.

***********************

Le samedi matin, rendez-vous est donné à Arcizac Adour pour les activités.
C’est Caro et Gwen qui nous accueillent, dans leur futur gite en cours de construction.

Nous avons plusieurs objectifs pour la journée.
Une première équipe fera en salle un bilan sur les connaissances des acquisitions des coordonnées au GPS et surtout sur les moyens d’exploiter les résultats.
Plusieurs moyens de relevé des données sont passés en revue et les moyens de les visualiser facilement une fois de retour à la maison.
A midi nous prenons une bonne collation et nous divisons en 3 équipes.


La première équipe se rend aux Grottes de Médous, afin d’y faire la visite des galeries non aménagées, rivière, orchidée, grand noir et termitière. La famille du propriétaire nous accueille à bras ouvert et nous accompagne, petits et grands, jusqu’au fond de la cavité. Que du bonheur aquatique ! La gente féminine prend en charge la progression et l’équipement de l’accés à la Salle du Grand Noir. C’est à qui s’emparera du perfo et posera les goujons dans la bonne humeur et les cris de joie. Lire le CR de Kati ci-après.

La seconde équipe part pour l’équipement du gouffre d’Abdala (ou Mauhourat) situé au-dessus de Bagnères de Bigorre, massif du Bédat.
La troisième équipe se prépare en salle pour un rappel des règles du levé topographique et va ensuite sur le terrain pour effectuer la topographie du gouffre d’Abdala.


Vers 19 heures trente, tous les participants sont ressortis des cavités et nous nous retrouvons à table pour déguster une paella géante, préparé par Gwen.
Le tout arrosé de grands crus, Pessac Léognan, Montagne Saint Emilion, etc.
La suite se terminera en chanson, en danse et dans une chaude ambiance sous les accords improvisés à la guitare, de Marc et de Bubu. Le bonheur.

Le lendemain, après un copieux petit déjeuner, il nous reste deux objectifs. Le report du levé topo de la veille et le déséquipement de la cavité Abdala.

Le report est réalisé avec l’aide des outils informatique actuels et le dessin minutieux est tout d'abord tracé à la main, afin de restituer au maximum les détails observés avant d'être mouliné en plusieurs couches sur l'ordinateur afin d'avoir un travail net et précis.

L’équipe de déséquipement en profite, en allant au fond pour réaliser le perfectionnement des nouveaux. Une nouvelle fois, nos féminines s’en donnent à cœur joie, tant dans la progression, aquatique pour certaine, que dans les divers ramping et passage dans la boue.

A 15 heures la cavité est déséquipée et tout le monde se retrouve pour le repas du midi. Encore une merveille concocté par notre ami Gwen.
Le temps s’étant mis à la pluie depuis le matin, la séance de relevé GPS prévue sur le terrain est annulée.

**********************
Weekend SPA par KiteKat

Et si nous faisions un spa ce weekend? Oui mais où? Et pourquoi pas une balnéo dans la perte de l'Adour à Médous, et un enveloppement du corps à la boue au Gouffre de Mauhourat?
Médous! Tout le monde connait Médous, mais grâce à Jean et Jean-Baptiste, nous avons pu visiter ou revisiter cette grotte comme personne. Petit passage au-dessus de la barrière et nous voilà heureux grands privilégiés à en prendre plein les mirettes! 
Et la magie opère: tout spa digne de ce nom doit présenter quelques vertus... et cette sortie-là est une vraie cure de rajeunissement! Quel que soit l'âge des membres du groupe à l'entrée de la grotte, au fond nous avons tous 8 ans!
La perte de l'Adour devient un fabuleux terrain de jeu: cap ou pas cap de te mouiller jusqu'aux oreilles? peinture martiale en mode amérindiens des profondeurs, bien sûr faites à d'autres... et des propositions pour le futur calendrier du GSHP!
Cette sortie ne fut pas uniquement de l'amusement mais aussi  un pass vers le merveilleux! Quoi de plus magique qu'une salle remplie d'immaculées excentriques? Ou encore cette trace d'une hyène des cavernes? Ou cette énorme vertèbre?
Bref Médous, une grotte qui restera gravée dans nos cœurs.
Le lendemain, autre jour autre ambiance... 
Mais je le connais ce trou, j'y passe devant dès que je me promène au Bédat! Et bien ce trou c'est le gouffre de Mauhourat alias Abdala.
Bon après un joli petit puits de 35 mètres, une belle boue ocre nous attend et ne tarde pas à nous envelopper! Belle gamelle en ce qui me concerne dans de l'eau argileuse... mais ce ne fut pas vain: nous arrivons enfin dans une salle avec de très belles concrétions. 

Et là tout est oublié: ça valait vraiment la peine de finir transformés en Golem!

Kati K

Dans les vapeurs du SPA

1 commentaire:

  1. Quel beau weekend!Très heureuse d'en avoir partagé le prologue avec vous tous, j'aurais bien aimé vous accompagner pour la suite surtout quand j'ai vu la photo de la paella :-) (merci à Caro pour son invitation) mais c'est pour moi un grand bonheur de suivre le GSHP d'aujourd'hui grâce au blog. Un grand bravo à toutes et tous et un grand merci !

    RépondreSupprimer