dimanche 29 janvier 2017

Cadran, le vent a mis les voiles....

Dimanche 29/01/2017 :
Lors de notre dernière ballade au Couhy, nous avions convenu qu'il serait intéressant de revoir le gouffre du Cadran situé une centaine de mètres en contrebas et probablement l'un des principaux apports en courant d'air du réseau Couhy-Larrau. 
Ce matin nous y allons à 3 (Serge, Sandrine et Patrick) en ayant pour objectif de revoir la galerie fossile débutant au bas du P.10. 

L'étroiture du Kubota, au sommet du P.10

L'équipement avait été revu il y a quelques années et nous sommes rapidement au bas de l'escalade qui nous motivait. Nous y trouvons 2 spits en place que nous n'avions pas vu auparavant. Cela nous permet d'atteindre un petit palier ébouleux. Serge se lance dans la suite qui visiblement n'avait pas été faite. C'est franchement pourri, glaiseux et instable. 5 mètres plus haut une lucarne lui permet de gagner un ressaut parallèle, mais celui-ci rejoint la galerie principale et il n'y a pas franchement d'air. Nous déséquipons et repartons vers le fond de la galerie fossile.

Serge dans l'escalade "pourrie"

Malheureusement, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent et le fond (-51 m) est colmaté et sans air. Cependant, en remontant, au sommet du P.8 Serge découvre un petit puits, indépendant du drain principal. Mais une dizaine de mètres plus bas c'est à nouveau un cul de sac. 

Blocs de minerai de fer à -51 m
 

Cette-fois-ci, il nous semble avoir fait le tour du problème du moins en ce qui concerne cette galerie. Nous avions déjà revu la branche de -70 m et là aussi, malgré un courant d'air net au début, nous n'avions rien vu d'évident. 
A la sortie, nous sommes accueillis par Bubu qui revient des jonquilles. Nous bullons un peu au soleil puis redescendons en songeant déjà aux prochains objectifs.


Patrick

2 commentaires:

  1. Loin, loin où le vent t'emmène
    Va loin où bon te semblera
    Loin, loin pour chaque jour de peine
    Il y a cent mille jours de joie

    RépondreSupprimer