vendredi 6 janvier 2017

Sur le Mail de la Pélade

Jeudi 5 janvier, jour de reprise.

Ce jour, avec un temps m.a.g.n.i.f.i.q.u.e, à 5 nous nous rendons du côté du Mail de la Pélade, massif de Saint Pé.
L'objectif, il y a bien sur un objectif, c'est un trou "souffleur" repéré récemment par Jean Claude, lors d'une partie de cache-cache avec les palombes et les Isards.
La montée ne sera pas très longue, J C nous a repéré des semblants de sentiers qui facilitent bien la chose. Seuls quelques arbres en travers pimentent un peu la montée mais cela sera bref. Moins d'une heure après le départ nous sommes à pieds d'œuvre.
La cavité repérée exhale un courant d'air chaud, constant, bien marqué. C'est de bon augure.

Nous attaquons un chantier comme maintenant nous en sommes habitués. Massette, burin et barre à mine plus huile de coude.
Un bloc énorme est repoussé sans ménagement et laisse entrevoir un puits de quelques mètres. Quelques blocs plus tard, le passage est prêt, pas très large mais suffisant pour descendre et remonter sans appréhension.

Sandrine s'y lance et descend en désescalade, uniquement assurée par une corde ceint à la taille.

Le fond est vite atteint, 6 mètres plus bas. Et la suite, elle est au bas du puits mais il va falloir gratter et remonter de la terre, toujours guidé par ce courant d'air continu.
Le travail, ce sera après le casse-croûte que nous partagerons au près d'un bon feu nous réchauffant, nous sommes à l'ombre et c'est certain, il gèle.

Le travail recommence, cette fois fond de trou. Nous brassons des blocs, de la terre, étayons au fur à mesure avec des  branches.
L'ouvrage avance bien mais nécessitera une nouvelle sortie.
17 heures, on débauche, il faut penser au retour qui ne nous prendra qu'une petite demi-heure.

Tiens, il fait encore jour à 18 heures, les jours rallongent !
Pour le film de la sortie, cliquez ici.
Alain M


Avant                        Après

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire