lundi 14 novembre 2016

Trou du veau

Dimanche 13 novembre.
Comme pas prévu, ce dimanche il fera un temps exécrable, tout du moins du coté de St Pé. N'ayant rien fait depuis quelques temps, nous nous retrouvons quand même à 3 pour une petite sortie improvisée de dernière minute. Hier il faisait beau en surface (pas forcément sous terre, voir le CR du 147) et nous sommes optimistes.
Et de plus il y a peu de marche, l'objectif se trouvant du côté d’Espiaube, à 100 mètres de la route.

Passage à la ferme pour dire bonjour au nouveau propriétaire et nous voilà à pied d'œuvre sur le haut du champ.
Pour refaire un peu l'historique de cette cavité, voir sur le blog à ce lien.
Lors du veau-vetage, Jean Claude avait aperçu une suite. Avec ce temps, cela parait être un objectif pour nous.
Pour descendre la cavité, il avait eu recours au pare choc du 4 x 4. Ce coup-ci il en est rien, le sol détrempé ne permettrait pas son accès et de plus, nous n'en avons pas.
Le trou a été sécurisé avec 4 piquets en châtaigner. Ils nous feront des bons points d’amarrage. Les parois de la lèvre du puits étant plus qu'incertaines, nous mettrons 4 piquets de châtaigner en travers du trou et l'affaire est jouée.

Il ne reste plus qu'à descendre.
Au fond, un bloc est bien en travers car arrêté par une étroiture. 15 cm de large sur près d'un mètre. Mais une suite est derrière, un petit puits de 3 ou 4 mètres.
Nous nous attaquons à cet obstacle. La paroi de gauche est recouverte de 10 cm de calcite et le travail est difficile.
Nous remontons pour le casse-croûte et les éléments sont toujours déchaînés. Pluie, vent et brouillard, joli cocktail St Péen.

Nous retournons dans la cavité mais les suintements et la gadoue auront raison de notre acharnement.
Il faudra y revenir par temps sec, je pense que cela le veau bien !


Alain M



1 commentaire: