mardi 1 novembre 2016

Au porche de l'Aguée


Lundi 31 octobre
Nous continuons à profiter du temps exceptionnel qui sévit en cette fin du mois d'octobre pour aller du côté de l'Aguée.
Quelques objectifs sont au programme mais  la marche d'approche en sera le premier.
Cette zone est certainement une des plus éloignée des routes carrossables et on peut y aller depuis plusieurs endroits mais aucun n’est mieux que l'autre.
Ce jour donc nous partirons de Batsurguère, du côté de Tartacap. Nous sommes 4, Jean Claude, Alain D, Bernard V et Alain M. Le chien Fistou nous accompagne.
La montée au col du Prat du Rey est de toute beauté. Nous profitons au maximum des couleurs de l'automne.
Nous arrivons au col, c’est le calme, le soleil apparaissant  juste derrière les crêtes nous fait des jeux de lumières sur les cimes des arbres, c'est magnifique.
Nous suivons le GR101 mais devons le quitter rapidement  pour redescendre vers la zone nous intéressant.
Au passage nous repérons un effondrement magnifique, déjà marqué par nos prédécesseur mais dont nous n'avions pas les coordonnées. Il s'agit de l’AL 100, jolie grotte terminée.
Ce sont ensuite  200 mètres de descente sur un improbable sentier et nous voici au ruisseau de l'Aguée.  Ne reste plus qu'à longer la falaise pour nous retrouver sous le porche, objet de notre convoitise.

C'est un joli porche que l'on atteint par une petite escalade. Son accès est bouché par un amas de blocs, derrière on distingue une suite.
Armé d'une bonne massette, burin et barre à mine, nous entamons la désobstruction. Les blocs retirés tombent bruyamment dans le vide pour s'arrêter quelques mètres en dessous.
Nous arrêtons les travaux pour la pause casse-croute. Moment de détente, de discussion, de rappel des souvenirs, que du bonheur.
Nous reprenons le travail et réussissons à nous frayer un petit passage. Il ne nous livre, hélas, qu'environ 5 mètres de galerie remontante, vraiment pas de quoi s'exciter.
Nos espoirs sont un peu malmenés et rapidement le porche est déclaré terminé.
Nous repartons ensuite vers le ruisseau de l'Aguée pour voir une autre cavité. L'entrée est petite et en pleine roche. Il ne nous sera pas possible d'y pénétrer.
Il est déjà plus de 15 heures et avec le changement d'horaire il faut déjà songer au retour.

Belle journée où nous nous en sommes mis plein les yeux.
Alain M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire