lundi 1 juin 2015

Le lendemain sous les Escures...

Dimanche 31 mai 2015
Après la sortie dans le bois de Poutbelout, nous avons repris le chemin de Yerse pour passer la nuit au refuge (Sandrine et Patrick). Le dimanche matin, le ciel est dégagé et avant 8 h nous sommes déjà sur le sentier des Escures. Nous commençons par l'ES 407. C'est un grand porche presqu'entièrement colmaté par des éboulis, mais à son extrémité, l'amorce d'une galerie laisse échapper un très net courant d'air froid  (5°,3°). Comme l'ES 409, il s'agit probablement d'une perte latérale du vallon glaciaire qui descend des Escures. 

 Désobstruction dans l'ES 407

Après deux bonnes heures de labeur, nous manquons de matériel aussi nous filons voir un autre trou repéré la fois précédente et qui soufflait nettement. Ce n'est pas le cas aujourd'hui et ce n'est pas très bon signe... Nous poursuivons la prospection dans ce secteur, marquons une nouvelle petite grotte puis montons d'un étage pour essayer de retrouver l'ES 410 que nous avait indiqué Mickey. 

 La vue sur l'Estibette et le Monbula. Les ES 407 et ES 409 s'ouvre en bordure de la petite prairie que l'on devine en bas à droite de la photo.

C'est raide à souhait et mis à part une horde d'Isards nous ne trouvons pas grand chose. Nous contournons ensuite les Escures pour rejoindre le col de la Lacq avant de redescendre à la voiture laissée sur la piste du Bergons.

Dans le cirque sous les Escures nous surprenons un troupeau d'Isards.
Nous en comptons près d'une soixantaine avec de nombreux petits.


C.R. Patrick

1 commentaire: