mercredi 17 juin 2015

Encore un truc de Fou

Nous sommes dispos ce lundi après midi et notre arrêt sur rien de la semaine dernière nous titille. Il faut qu’on aille voir, tant pis si on sort tard.
C’est donc vers 15heures 30 que nous pénétrons sous terre, le matériel bien emballé et bien protégé. On sait que les passages après la salle des Gueux ne se font pas comme dans une spéléo de rêve, grands espaces, calcaire blanc, roche saine,… Ici tout est étroit, glaiseux à souhait, paroi très friable avec des projectiles qui tombent seuls du plafond ... ambiance trouillomètre à zéro.


matériel bien emballé, c'est parti !

On passe notre temps à chercher une surface "acceptable" pour poser un spit ou un goujon, on est obligé de faire confiance à un amarrage en plafond : tout se délite dans ce coin ...
C’est enfin parti pour le vierge… le P20 de la semaine dernière se transforme rapidement en P35 à 40 ! Vers mois 20 on arrive sur une petite vire de 5 m de long.
Et puis, ce doux murmure que l’on entend, c’est l’actif retrouvé et on ressent bien le courant d'air. C’est bon ça !
Un P5 bien vertical lui fait suite puis un P7, obligé de faire une double clé sur la corde pour équiper tellement ça glisse …mais il faudrait doubler le dernier amarrage, ça frotte méchamment ….
En bas c’est tout propre ! On en rêvait après ce passage compliqué, étroit et boueux qu’on vient enfin de franchir ! Mais on n’a plus de corde, plus d'amarrage, plus de batterie, plus de temps, plus de…. Il ne serait pas prudent du tout de descendre « à l’arrache ». On verra ça la prochaine fois. Ce coup ci ce sera « arrêt sur rien » !
Nous sommes 2 tas de boue. On prend les trucs boueux dont on aperçoit encore un peu la couleur rouge. On trie un peu dans la glaise ce qu’il faut remonter… Riri va remonter un kit « d’homme »… ça pèse lourd toute cette boue.
Sortie vers 3 heures du matin. Vite un petit sms pour rassurer Bubu qui doit se demander ce qu’on fiche mais surtout qui attend des nouvelles.

 Sortie dans la nuit noire des 2 blocs de boue....

Une fois de plus nous sommes dans l’état d’esprit  « plein les godasses de ce trou » , on n’y remettra plus les pieds à moins que Bubu s’habille en Kilt et fasse du Table danse pour remotiver les troupes….  Mais une fois de plus, l’appel du vierge va être le plus fort ! On n’y retourne plus dans ce trou… jusqu’à la semaine prochaine !
Véro et Riri

Vite un croquis d'explo avant d'aller enfin dormir!

7 commentaires:

  1. Vous avez du vous faire plaisir malgré tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. plaisir? oui celui d'une rencontre: on a vécu une grosse émotion, on a entamé une nouvelle partie,
      on a pénétré dans l'antre du fou avec humilité, respect et détermination: une impressionnante rencontre.

      Supprimer
  2. Bravo les poteaux ! Sortis à 3h00 du matin, en équipe binôme, dans ce trou énergivore et qui donne encore beaucoup de fil à retordre à tout le monde, c'est une sacrée motivation qu'il vous a fallu pour vous y être engagés ce dimanche !
    A la prochaine sortie, c'est promis, je serais des vôtres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en souviens très bien puisque Richard m'a appelé à 3h00, dès leur sortie. Oui pardon, c'était pas dimanche, c'était lundi...

      Supprimer
    2. Non Willy, ni Dimanche, ni lundi ! C'était mardi !

      Supprimer
  3. Oup's Willi t'es ou? ça va? tu nous reconnais.... Riri,Bubu et véro du gshp?

    RépondreSupprimer
  4. Bravo en tous cas . C est de l aventure en bonne et du forme! Il va falloir en faire un bouquin de ce fou...

    RépondreSupprimer