samedi 9 mai 2015

Échec et mat par le Fou ?

Vendredi 8 mai .
En ce jour où nous fêtons la victoire de 1945, nous sommes 9 Tachous à nous lancer dans la conquête de la jonction entre le trou du Fou et le grottes du Roy; notre victoire à nous!
Il y a Riri, Willy, Jean N, Jean Claude, Joel, Alain D, Patrick, Etienne et moi.
Plusieurs points sont au programme mais le plus important est de faire la topo qui a pris beaucoup de retard. Pendant que Alain et Jean Claude s’occupent de la partie haute entre le Puits du Prince et la salle de l’Épiphanie, Etienne et Patrick font la partie Voie Royale -Salle des Gueux puis reprennent à partir du sommet de l’Épiphanie.
Les autres se rassemblent dans la Salle de l’Épiphanie pour les différents objectifs.
Depuis 2 mois je parle du départ de galerie à atteindre en haut de la salle, après une escalade facile. Jean s'y attaque et sort rapidement en découvrant au passage une lucarne donnant sur un puits d'une dizaine de mètres. Je le rejoins sur une vire. La galerie dont j'ai rêvé vient mourir au fond de la salle dans un énorme chaos de blocs... Quelques belles cheminées de Fées essayent de nous consoler. Terminé.
Pendant ce temps, le reste de la troupe aménage le sommet du puits estimé à une cinquantaine de mètres. Une fois le passage sécurisé, ils descendent à 3 un superbe puits très propre mais le fond est inexorablement bouché après une superbe tirée de 40 mètres dans un beau calcaire gris à Toucasia. Les topographes atteindront une lucarne mais qui retombe au même endroit. Terminé.
Joel nous rappelle à l'ordre, il est presque une heure !!! A table.
Après cet intermède gastronomique, je retourne vers le P10 trouvé par Jean, je modifie l'équipement mais ne peux descendre sans mettre un amarrage supplémentaire. Patrick arrive à la rescousse, plante un goujon et descend dans une faille bouchée de toute part... Terminé.
Le Dol's et Willy sont partis topographier la suite de puits trouvée lors de la dernière expé. De notre côté, Jean se pose des questions sur une petite ouverture au sommet de la salle qui ne semble pas retomber dans le puits principal. Il faut en avoir le cœur net. On remonte sur la vire, on améliore le passage, Jean descend un petit puits d'une 10aine de mètres et...Terminé. Avec Richard, ils font aussi une petite escalade vers un amont, bouché lui aussi au bout de quelques mètres.
On descend tous rejoindre les topographes plus bas. Ils se gèlent en nous attendant! Il y en a même un qui a sorti sa burkanette car...il y a du courant d'air! Il est très net au niveau de l'étroiture! C'est bon ça! On dégage les 2 gros blocs du fond mais la suite est une vilaine trémie impénétrable.... Terminé.
Grosse déception, que dis-je: ÉNORME déception. Ça ne passera pas aujourd'hui.


On remonte. Tout est déséquipé jusqu'à la salle de l’Épiphanie.
On rempli nos kits de tout ce qui traîne en différents points du gouffre: cordes, amarrages, massette, barre à mine..... à ce petit jeu nos kits deviennent lourds, très lourds. La remontée est plutôt calme agrémentée de quelques jurons lorsque le Kit se coince ou quand les articulations de certains ne se montrent plus aussi souples qu'à 20 ans.
On sait tous que l'aventure du Fou vient de tourner une page...peut être la dernière....
Sortie vers 9 heures du soir. On se refait le film de la journée. On se souvient du passage des Gueux. Là aussi il y avait du courant d'air. On n'avait pas insisté parce que l'autre côté continuait plus facilement... Et si c'était là le passage ?

Non, le Fou n'est pas terminé mais sur ce coup, il a bien failli nous mettre échec et mat. Il nous reste une carte à jouer ! Une seule! Pour ça, il va falloir se remotiver pour attaquer cette zone étroite et boueuse. Alors, quand est ce qu'on y retourne ?
CR Bubu, photos et vidéo JCM.

La vidéo "à l'assaut du Fou" de Jean Claude est ici : A l'assaut du Fou


La citadelle du Fou


2 commentaires:

  1. BRAVO pour votre perceverence.... Ne vous découragez pas.
    Bonnes explos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Dom pour tes encouragements.... mais ça commence à devenir compliqué !

      Supprimer