lundi 11 mai 2015

Hourat dets Broutches

Samedi 9 mai 2015
Participants : Patrick et Eric de la SSPPO
Cela faisait pas mal de temps que nous voulions aller voir cette grotte qui semblait être passée aux oubliettes. Située juste sous la carrière d'Asson, elle se résumait à un simple croquis dans l'inventaire du massif de St Pé. Motivé par des recherches sur cette cavité, Eric était lui aussi intéressé pour la retrouver et la visiter. Ce samedi nous improvisons donc  une petite virée sur place avec quelques éléments d'information fournis par l'agriculteur de la ferme voisine : "au croisement, monter à droite sur 150 m, c'est facile, il y a des bouleaux pour se repérer". Nous trouvons le croisement, un bouleau un peu chétif, mais ça correspond au descriptif parfait ! Nous voici partis à l'assaut du Castet Mauheit ou du moins ce qu'il en reste. Nous "patassons" dans les buis pendant plus d'une heure, mais pas de Broutches à l'horizon. Nous nous décalons un peu et au passage je trouve un petit départ. Rien de bien fantastique mais à revoir quand même avec un peu de matériel. Pendant que je localise ce trou, Eric a la bonne idée de redescendre jusqu'au sentier et tombe sur une série de beau bouleaux que nous n'avions même pas vus. Nous repartons et rapidement tombons sur l'entrée de la grotte. 

L'entrée de la Hourat dets Broutches

Il s'agit en fait d'un gros conduit fossile creusé en régime noyé. Le sens d'écoulement reste à préciser, mais ce n'est pas une cavité anodine vue les dimensions de la galerie. Dans un premier temps, celle-ci suit le pendage et nous amène vers -30 m environ sur un remplissage argileux. Après un passage bas, la voûte se relève et le pendage semble remonter (à confirmer) mais on se heurte très vite à une trémie qui doit être assez proche du versant. Plusieurs diverticules restent à voir (pas de courant d'air) et une galerie revient sous la doline d'entrée. Le développement doit être de l'ordre de la centaine de mètres.
Même s'il est peu probable de faire de grandes découvertes dans cette grotte, il sera vraiment intéressant de l'étudier un peu plus à fond (topo détaillée, sens d'écoulement etc...) car sur cette partie occidentale du chaînon de Betharram, nous ne savons pas grand chose. Ce sera chose faite très prochainement...

Le conduit principal vu du point bas de la cavité.
A certains endroits la voûte est à près de 10 m de hauteur.
c.r. Patrick

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire