samedi 29 mars 2014

Sortie à la Borne 109 pour l'ESB



Samedi 22 mars 2014. Participants : Miguel, Isabelle et Daniel (Aquas) ; Laurent, Pauline, Yanic, Mickaël et Thierry (SNEC) ; et moi Sandrine, seule au monde ! (GSHP)

Je n'avais, jusqu'à présent, pas regardé de près la topo de la Borne 109, et dans mon esprit il s'agissait d'une sortie assez rapide avec des puits à descendre et à remonter. Bref, je suis partie à la Borne 109 pour la 3ème fois en pensant bien que je risquais de prendre une douche, il pleuvait, mais pas plus.
C’était sans compter sur l'organisation de Miguel qui a préparé la sortie : direction la salle blanche. Mais où est donc cette salle ? Tout droit vers le fond ! Le petit groupe a rapidement descendu les puits avant d'utiliser l'équipement « tout confort » de Miguel pour le passage du P5, ceux qui le souhaitaient ont pu éviter le passage acrobatique du ressaut pour emprunter la corde de descente, d'un côté, et une autre corde pour remonter de l'autre côté.
Quelques désescalades, le P10 et.....le KAMASUTRA !!!! Joli nom, il paraît que ça a été élargi ? Cela nous a quand même plus (à l'aller), on avait la forme. « Excellent » nous disions-nous alors que l'on rampait à la queue-leu-leu dans l'étroit boyau.
Bon finalement on est resté un moment à avancer avec nos coudes, nos ventres et un peu la pointe des pieds pour pousser tout le reste. Après tous ces efforts, nous fûmes récompenser par la beauté de la salle qui, effectivement, porte bien son nom, tant elle est recouverte de concrétions blanches.
Nous avons observé des fleurs d'aragonites, de grandes stalactites d'une blancheur extraordinaire, des excentriques au blanc nuancé et quelques chauves-souris au noir très noir. L'endroit était magnifique et Miguel en a profité pour nous rappeler qu'il faut prendre des précautions lorsque l'on circule dans un tel endroit, le conserver est primordial.
Après une pause au « paradis blanc » nous avons du prendre le chemin du retour avec ses escalades, ses boyaux et ses puits. La sortie aura durée 6 heures, nous étions dehors à 20 h, sales et heureux !

Sandrine.




1 commentaire:

  1. Aller retour à la salle blanche pour l'ESB ...ça commence à être de la vraie spéléo ça !!!!

    RépondreSupprimer