dimanche 28 juin 2020

Petite sortie désob, pour ne pas perdre la main

Samedi 27 juin, Jean Claude, Bubu et Alain M

C'est à trois que nous nous retrouvons sur le flanc nord du massif de la pale.
Le premier objectif sera la désob d'un petit trou repéré il y a quelques semaines, avec du courant d'air et bien situé sur la zone objet de nos recherches actuelles.

Des cailloux, de la terre, des racines et c'est parti pour un nouveau chantier. Il fait chaud et humide et nous sommes accueillis puis harcelé par des taons, pas des petits, non, des gros très gros, qui essayent sans arrêt de nous ponctionner.
Heureusement, il ne leur est pas possible de perforer nos combinaisons sinon nous aurions dû fuir devant l'ennemi.

Après maints seaux de terre et de cailloux retirés, le travail avance bien mais ce jour pas de courant d'air et à priori nous avons rebouché la suite. Elle est certainement le long de la paroi et ce sera pour la prochaine fois.
Le casse-croûte nous appelle et un peu de repos.

Nous rejoignons ensuite le Sousbet. Notre objectif sera la galerie amont.
En effet, la rivière apparaît depuis un passage bas et le courant d'air descendant l'accompagne et ne peux que nous inciter à gratter pour une suite.
 
Las, nous ne commencerons pas le chantier au point bas car il faut s'allonger dans l'eau, certainement sur plusieurs mètres. Un passage un peu plus haut, lui aussi balayé par un bon vent retient notre attention.
Nous y "hougnerons" pendant plus de 2 heures et gagnons un bon mètre de distance.
Ce n'est qu'un début, il y aura encore du boulot, mais comme qui dirait, qui n'ose rien, n'obtient rien.

A gager que nous y reviendrons rapidement.

Alain M

1 commentaire:

  1. Merci pour ce petit CR qui nous permet de mieux comprendre les futures séances. Vous avez vu des gros thons?!.. Etonnant.

    RépondreSupprimer