lundi 22 juin 2020

Devant le col d'Andorre

Dimanche 21 juin Sandrine, Patrick et Alain M

Nous ne serons que 3 ce dimanche, la date du 21 juin ayant certainement retenu nos amis pour d'autres occupations familiales( Feu de la St Jean, Fête des pères, Fête de la Musique etc..)

A 9 heures nous sommes à la barrière du Bergons pour aller voir quelques cavités non encore terminées.

Tout d'abord le Puits de la lisière repéré par Jean Esquerre en février. Très belle entrée mais après environ 3 mètres de descente et 4 à 5 mètres de développement, le beau départ visible depuis l'entrée s'avère se terminer irrémédiablement.
Topo levée et nous repartons dans les pente herbeuses menant au col.
Nous recherchons une cavité vue en 2016 mais l'herbe étant haute à cette saison, nous n'arriverons pas à y mettre la main dessus. Dommage, on aurait pû lever un nouveau point d'interrogation, ce n'est que partie remise.
Nous continuons un peu le sentier et redescendons dans le bois de Laurouse.
Deux nouvelles cavités y avaient été repérées en 2017.
A priori une des deux est terminée sur amas de bloc . Pour l'autre, le courant d'air bien marqué qui s'en exhale nous incite à entamer la désobstruction, malgré le peu de visibilité entre les blocs permettant d'espérer une suite.

Nous réalisons des travaux classiques et ce jusqu'à 16 heures 30. Nous avons retiré un bon mètre cube et sommes descendus d'environ un mètre cinquante.
Le vent est toujours présent mais il faudra continuer à sortir terre et cailloux.

Le retour se fera par un sentier disparu avec des passages dans les fougères, plus hautes que nous. Gare au tiques.

A suivre.

Alain M




Aucun commentaire:

Publier un commentaire