vendredi 21 février 2020

Vieille Canaille...

Mercredi 19 février 2020
La neige a un peu saupoudré les hauteurs du Bassia, mais pas suffisamment pour empêcher de monter en voiture. Nous sommes 3 (Philippe, Sandrine et Patrick) pour aller revoir un vieux gouffre exploré autrefois par Jolfre (1969) puis revu plus tard par le S.C.B. : l'igue de la Canaille. La description qui en est faite est très approximative et la profondeur tout aussi vague puisqu'elle varie de -110 à -78 m. Nous partons de la cabane d'Artigueluz par un sentier censé raccourcir l'itinéraire. Bien évidemment cela se termine au milieu d'arbustes couverts de neige fraîche avant de rejoindre un vrai sentier, celui qu'on souhaitait raccourcir. Nous cherchons un peu l'entrée, le GPS ayant un peu de mal à bien se positionner. 
L'entrée de l'igue de la Canaille

Le premier puits mesure une quarantaine de mètres, entrecoupé de plusieurs paliers. A -20, les dimensions s’accroissent notablement au niveau d'une grande diaclase. Vingt six mètres plus bas un palier impose de choisir l'une ou l'autre extrémité de cette diaclase. Nous commençons par l'extrémité sud qui se termine après un puits de 5 m sur un amas de blocs. De l'autre côté, on arrive rapidement sur un puits étroit et humide. Celui-ci, haut de 7 m se poursuit par une verticale beaucoup plus vaste (10 m x 2,5) terminée 24 m plus bas sur des éboulis et une belle cheminée qui pourrait être à l'origine du léger courant d'air ressenti par endroit (-83 m). Nous remontons en faisant la topo, histoire de rafraîchir un peu cette vieille Canaille... Déséquipement et retour dans la vallée, la neige a presque complètement disparu, l'hiver a été bien court.

 Le puits d'entrée de la Canaille

Patrick

2 commentaires:

  1. Cette vieille canaille ne livre donc pas sa suite si facilement ! Bien joué, en espérant être à vos côtés pour la prochaine

    RépondreSupprimer