lundi 10 février 2020

Au Puntou de las Crampes

De retour dans ce coin charmant où les ancienne clairières plates des charbonniers se terminent en ravin à pic au-dessus de la Génie Longue.
A 800-900m d'altitude y a-t-il d'autres trous que ceux déjà trouvés dans le coin par Jean-Claude ? Sûrement, mais aujourd'hui encore je n'aurai aucun flair... 
Je décide donc d'aller rendre visite au Méandre de Puntou de las Crampes (Grotte D9, cf. CR précédent) pour vérifier le niveau d'eau dans la vasque souterraine.
Nous sommes en déficit de pluie depuis plusieurs semaines, voire mois, il n'a d'ailleurs pas plu ces derniers jours. Je m'attends donc et espère même un niveau franchement plus bas pour permettre une suite d'explo.
A l'entrée, le matériel de survie est toujours là : une massette et un pied de biche, et  une bouteille de vin espagnol ! Je laisse la bouteille et emporte le reste dans le joli méandre fossile. Au bout de la partie horizontale, j'enfile le baudard et poursuis à gauche en descendant dans un autre méandre fossile. 
Après quelques mètres de progression en ramping, c'est le petit puits vite équipé et la descente dans la salle de la vasque. J'entends nettement l'eau de ruissellement abondante tomber sur la surface de l'eau de la vasque.
Je suis en bas et la vasque... est plus pleine que la fois dernière ! Au moins 50 cm. Ca rend la salle beaucoup plus petite que mes souvenirs car le haut se resserre. Je prends quelques photos et je vais dans les 2 parties terminales. Dans le méandre désobé, celle de la cascadelle, il n'y a plus d'eau dans cette dernière. Étonnant ! J'en profite pour l'escalader jusqu'à sa partie la plus haute où elle jaillit (jaillissait) de blocs entièrement concrétionnés. On ne passe pas.
En quittant la salle de la vasque et en remontant le puits j'explore un petit méandre par une lucarne délaissée la fois dernière. Mais il se termine rapidement par une petite salle très basse et très concrétionnée, suspendue au-dessus de la vasque, avec plancher stalagmitique, gours, stalactites, stalagmites et colonnes fines en tous genres.
Après la sortie et une pause casse-croûte, je continue d'arpenter les environs entre le Méandre, la Grotte de Puntou de las Crampes et au-delà sur une centaine de mètres environ, sur toutes les vires de la pente. Mais ce sera encore en vain...
A 13h je prends le chemin du retour par le sentier orange qui descend à la Génie. Je trouve un trou non répertorié à 656m d'altitude, que je baptise la Tute de la Cascade, sans CA, avec toute petite entrée mais qui s'élargit derrière...
A 14h15 je suis  la voiture au Monastère. Belle rando-spéléo, par un temps magnifique !

Marc

1 commentaire: