lundi 15 mai 2017

Au GSHP, on fait la fête !

Samedi 13 mai 2017
J'ai pas compté mais nous étions une bonne cinquantaine pour cette fête du GSHP décidée en réunion du Comité Directeur. Et ce sera comme ça, chaque année ! On se retrouve tous pour une journée conviviale autour d'un bon repas et d'un peu de spéléo.
Dès 9 heures, nous nous retrouvions à l'Oustalet, la grange de Jean Claude: la grange que l'on appelait "la grange à Fernand" du temps de l'explo du Larrau au début des années 80 ! Elle en a vu passer des spéléos fatigués après de dures explos, venus passer quelques heures réparatrices dans le foin ! Fernand c'était le père de Jean Claude mais ça on ne le savait pas encore!
27 spéléos du GSHP et d'Amalgame se préparent sur le parking improvisé pour aller faire la traversée Moustayous - ARVA. Certains sont déjà prêts, d'autres se préparent, d'autres ne vont pas tarder à arriver.... Les premières équipes partent devant pour équiper et baliser le sentier pour que personne ne se perde.... Quelques balises seront placées aussi dans le trou, vers l'ARVA au niveau des passages clés. Equipement et déséquipement en rappel dans la foulée. Les équipes s’enchaînent, on se double, on rigole, on se rattrape,  on rigole, on contemple, on rigole, on fait des photos, on rigole, on s'attend, on rigole, ...
Le trou est bien humide, ça brille et ça suinte de partout, c'est beau ! Vers l'ARVA, c'est même très humide, un peu trop pour certains!, la vasque du "laminoir de boue" est bien pleine et on patauge à cœur joie. Après quelques passages étroits et humides, on ressort par le tube! Vraiment du très beau boulot ce tube!
Et c'est la descente vers la grange. On avait tous prévu d'y être pour 14 heures et on y était ! L'apéro fut copieux, le repas excellent.
Nous avons fêté comme il se devait le 555ème trou de Jean Claude et le départ en retraite de Serge.... il fallait bien trouver des prétextes pour faire la fête!
Ce fut un moment magique, un beau rassemblement de spéléos comme on les aime! Certains se connaissent depuis plus de 40 ans!
Une fête très réussie grâce à vous tous.
Merci
Bubu

Merci les amis par Serge Latap's

J'avais bien senti une petite rétention d'infos à mon égard, concernant notre méchoui du samedi 13 mai dernier, mais, j'étais très largement  loin du compte.
Dans mon esprit on faisait une de ces petites fêtes, comme on sait si bien en faire une de temps en temps.
Comme je faisais valoir ma cessation d'activité professionnelle ; ça fait plus jeune !    " La retraite quoi! "Je m'étais dit que je fournissais le mouton, comme savait si bien le faire notre maître à tous en méchoui, à Sainte Engrace : Dominique.

C'est donc l'esprit plutôt insouciant que je suis arrivé à la grange à Fernand, afin de participer au mieux aux préparatifs  de la fête.
Alors que je commençai à lancer le feu, J'ai pu assister à l'arrivée des victuailles dignes d'un banquet.
Je me suis dit alors " trop fort cette organisation ! "
Vient l’apéro, tout va bien, ma sangria parait bien appréciée, la bonne humeur est de mise comme d'hab.
Donc, je me lance dans la cuisson, mon cerveau se concentre, aidé par les copains tout ce passe au mieux et on vient presque à bout du mouton.
Ensuite vient pour moi le temps du relâchement.
Le devoir me semblant accompli, je m'installe confortablement à table et profite allègrement du festin et des copains.
Les desserts sont servis, tout va bien, la paix est avec moi !
Tiens Bubu s'est levé en bout de table et je vois un sac Petzl tout neuf, devant lui. Il va prendre la parole.
Je suis sur mes gardes, ça sent le cérémoniel, mais bon, tant que je ne suis pas concerné ...

" Ouf !   C’est pour Jean Claude "  Il reçoit des honneurs bien mérités pour son travail accompli et son dévouement. Le sac n'a toujours pas bougé d'un millimètre !
Et voilà c'est pour ma pomme, et je suis appelé à la barre !
Non c'est trop, le sac est plein de bonnes attentions et de témoignages d’amitié, je n'ai jamais autant reçu de mon existence.
Le déballage des marques de sympathie et beaucoup plus, me semble long, mais j'en profite.
Et allez !  Une subite giclée  (non Jitoine, pas celle-là) de sang, arrive dans ma tête, et appuie sur le canal lacrymal de mon œil droit, suivi du gauche.
Peu de monde peut se vanter d'avoir déjà vu cela.

Merci beaucoup à tous, les amis. Très sincèrement.
Serge


Le film de la journée est ici 




Sacrée journée ! Par Marc 


A 9h, alors que le soleil ne pointe pas encore le bout de son nez dans la vallée de la Génie Braque, me voici arrivant entre Caubole et Peyras, à la « grange à Jean-Claude ». Que du beau monde pour m’accueillir ! Les abords de la route empierrée qui servent de parking sont déjà pleins…


Après les smacks d’usage et l’attente des derniers retardataires (des dernières pourrait-on dire si on voulait dénoncer celles qui viennent des vallées d’à côté, mais nous ne le ferons pas…) une joyeuse équipée, genre 7 nains partant à la mine d’or x 3, allonge sa file sur le sentier des Castets, puis d’Aygo Blanco, parfaitement balisé par une avant-garde généreuse en rubalise. 


Les discussions, qui vont bon train au démarrage, s’atténuent au fur et à mesure que la grimpette se fait plus ardue ! 


On apprend quand même qu’entre les anciens-expérimentés qui n’ont jamais mis les pieds dans cette cavité classique et les jeunes bleus (dont ma pomme ! j’y reviendrai à propos de pommes) qui l’ont pratiquée avec l’eds en aller-retour, quelques-uns la connaissent bien et d’autres pas du tout ! 
Plusieurs n’ont pas oublié l’histoire de la découverte de cette cavité par une certaine Finou en 1945 alors qu’elle arrachait des pommiers sauvages à proximité, et redécouverte par l’Abbé Abadie le 20 décembre 1954.
Depuis la lecture de la narration de cette histoire dans l’ouvrage de référence du spéléo local « Le Sanglier du Picharrot » de l’Abbé Abadie, je me suis souvent demandé ce que faisais cette jeune enfant sur le massif à arracher des pommiers sauvages… Mais pour quoi faire arracher des pommiers sauvages ? Elle les replantait ? Ou c’était pour laisser place libre aux pousses de hêtres plus intéressantes pour l’exploitation ? Si quelqu’un le sait qu’il parle de suite (ou se taise à jamais) ! 
Désolé de la digression, revenons à notre cavité !


Blablafoot terminé, et habit de lumière en place, je pénètre dans l’antre à 10h35.
Suivi par un collègue, que je nommerai Guilbert par défaut de savoir son vrai nom, très vite je rejoins un petit groupe bien connu : Caro, Kat et Bubu.


Après la suite, certains l’ont vue sur FB : « Nous partâmes à 25 et nous fîmes la traversée .... à 4 ! ».


Mais ce fût une très belle promenade souterraine, qui laisse des souvenirs, bons comme le bon pain, l’amitié, la rigolade, les photos, l’apprentissage encore et encore ! Des moins bons comme ces genoux cognés violemment dans le toboggan ! Sans genouillère bien sûr… Grrrr !!! ou Pute borgne !!!
Tout ça c’est bien long pour raconter 5 heures de spéléo… 

C’est car la suite a du mal à se raconter… : l’apéro, le repas, les conversations, l’amitié encore et encore et les plats qui n’en finissent pas, c’est trop bon ! Et puis en fin de repas (il doit être au moins minuit !) ces prétextes pour la fête : la célébration des « trous à Jean-Claude » et de la « retraite à Serge ».

Mais moi ce que j’ai préféré aujourd’hui, c’est les petites larmes de Serge que j’ai bien vues ! A elles seules elles résument l’ambiance ! Les copains, la passion commune, les explos, les + de 30 ans d’histoires ensemble… Merci Serge et bonne retraite ! Vive la life ! 


Merci à tous pour l’ambiance de ce jour ! Et RDV à la prochaine ambiance !

1 commentaire:

  1. « Nous partâmes à 25 et nous fîmes la traversée .... à 4 ! », comme l'indique Kat sur la dernière photo, pour ceux qui veulent suivre...

    RépondreSupprimer