jeudi 9 avril 2015

Nulle part,

 
Aujourd'hui, Dimanche 5 avril,  je suis bien décidée, je pars ...nulle part . Mais c'est ou nulle part? 
Ben justement je ne sais pas ...à moins que ????
La spéléo et l'hydrologie sont souvent liés; depuis quelque temps j'avais observé un cours d'eau 
intermittent qui jouait du yoyo alors qu'en haut, ce qui semblait être son amont coulait toujours. 
 Mais ou disparaît donc cet Amont ? 
Allez hop, un paire de chaussure et je file sur place remonter le lit du cours d'eau disparu "nulle part" 
C'est la que la magie opère, je me retrouve à grimper dans le lit asséché au milieu des buis, branchage..et autres "je te barre la route" ; je vois un trou sous un gros bloc de granite, je me penche et voit au fond une étroiture qui se dessine dans du calcaire, je m'enfile en tenue légère avec une petite frontale de secours au poignet ...mais 3 mètres plus loin ça queute et je vois une lumière du jour qui se dessine au fond...c'est l'eau qui à du creuser une conduite quand elle déborde du cours de son lit ... je continue super motivée. 
Une 10 aine de mètres plus loin toujours le lit bien sec mais j'entends un doux bruit d'eau libre qui chante comme un oiseau... et là sous mon nez, un petit ruisseau apparaît et disparaît sous mes pieds entre des blocs . Je continue, je suis le ruisseau qui grossi à vue d’œil, les mains dans l'eau froide à quatre pattes les pieds glissant sur les cailloux, au buis s'ajoutent quelques réjouissance mais c'est tellement beau et inédit que je me régale . Je fini par rejoindre le sentier "classique" l'eau disparaît de nouveau , je vois qu'en contre haut il y a une trace de cours d'eau intermittente...je continue, la végétation est dense, j'arrive à atteindre le pied d'une falaise j'observe, en haut, on dirait une cavité mais impossible de tenter une escalade sans être assurée, le terrain est très accidenté, je fais un essai de contournement mais en vain. 

Demain vendredi, je vais prospecter la zone au dessus de la falaise , que ceux qui m'aimes me suivent ... heu non pardon que ceux que ça intéresse n’hésite pas à me contacter par mail ! et vous saurez ou 
nulle part vous mènera . 


Véro 

3 commentaires:

  1. En général, nulle part mène nulle part, c'est bien connu.
    Et surtout n'oublie pas d'en revenir... de nulle part.

    RépondreSupprimer
  2. Ça n'a pas l'air d'être à St Pé...!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur, Saint Pé c'est pas nulle part ! C'est Saint Pé !!!!!!

      Supprimer