jeudi 9 avril 2015

Le roy est mort vive le roy !

Juste avant de sortir de ma voiture avant de me mettre en tenu, je consulte mes mails et je vois que l'annonce de la fin de l'hibernation  des chauves souris a donné les mêmes idées que moi à Bubu: aller jeter un œil à la grotte du Roy, sauf que moi, je suis déjà devant l'entrée! Allez hop topo en main c'est parti, je me dirige vers l'Hotel de la grotte.
Après le bain de pieds de l'entrée on se rends vite compte que les rhinolophes ont quitté les lieux . Après l’hôtel, on se sent moins agressé par les vestiges (ferrailles) de l'ancienne exploitation de la grotte. Ayé, ça se resserre enfin la "vrai" grotte . Pour moi c'est une découverte, du territoire inconnu et il y a de quoi se perdre malgré un fléchage omniprésent qui vous indique de la même façon l'entrée et la sortie ...cool enfin pas si cool que ça fidèle à mes habitudes je fais comme le petit poucet je marque mon passage avec des micro cairns on sait jamais. 
J'arrive à une première grande faille , j'explore un peu , puis une seconde, je fouine encore, c'est très grand je reviens un peu sur mes pas pour atteindre le passage du petit puits , déjà équipé donc je continue mon chemin en passant je vois une lonnnnnnnnnguuuuuuuuue corde rouge rosie par le temps qui s’élève très haut dans le plafond et la j'entends la haut dans le plafond le fou du roy qui rigole bien et se moque de moi... mais rira bien qui rira le dernier! 
Va falloir lui clouer le bec les copains à celui là! 
Je continue et arrive au grand canyon et la c'est tellement beau que je suis hypnotisée par ce que je vois j'avance, j'avance la tête dans les étoiles en fin au ciel, heu non dans la voûte ...mais quelle voûte, sous la pellicule d'argile, c'est comme du marbre gris avec des huîtres fossiles splendides et à profusion , mes yeux boivent avidement ce décors témoin d'une époque du fond des ages, j'avance, je me fond dans ce décor qui m’entraîne au fond de la cavité, dans un élan de lucidité je me dis qu'il n'y a qu'a suivre l'actif pour ne pas se perdre .... 
J'arrive au fond,demi tour oup's il y a des ramifications dans l'actif ....j'étais pas passé par là, ben oui ça queute oup's par la non plus ça queute aussi ... bon ben on va visiter hein (ça ça veut dire "je suis paumée" )
Je retrouve le passage et reviens sur mes pas, j'en profite pour visiter les lieux tranquillement. Je ressors après avoir ramassé quelque bouteilles plastiques écrasées rencontrées sur mon chemin.
Vous allez vous régaler la prochaine sortie, en plus vous, vous aurez le top des guides qui va tout vous expliquer! 
Bande de veinards! 
Véro 

1 commentaire:

  1. Bon, ok Véro, tu m'as bien fais saliver là...
    A présent, je suis victime du réflexe de Pavlov ! Tu sais, ce réflexe conditionnel qui montre que si l'on accoutume régulièrement un spéléo à l'exploration des merveilles souterraines, ce dernier pourrait à la longue déclencher la salivation, uniquement à la lecture de ce type de compte rendu... !
    Il va falloir y retourner très vite... C'est quand vous voulez les copains !

    RépondreSupprimer