jeudi 4 décembre 2014

Sous la Hèche...

Jeudi 4 décembre :
La météo est devenue nettement hivernale et nous rencontrons la neige sur le sentier au-dessus de la carrière d'Asson dés 800 m,(Sandrine et Patrick). L'objectif est de revoir quelques trous explorés par le GSHP en 1998. Mais plutôt que de monter par l'itinéraire classique, nous quittons le sentier pour prospecter un peu plus à l'ouest. L'idée n'est pas mauvaise car rapidement Sandrine trouve un trou souffleur, au bord d'une doline. Celui-ci souffle très nettement et en plus, il y a une bonne résonnance. Sans matériel de désobstruction, nous sommes limités. 

 L'entrée s'ouvre en bordure de doline, au pied d'une petite falaise, dans le jurassique.

Nous continuons de monter et découvrons un second trou, pénétrable cette fois. Avec la petite corde dont nous disposons, nous descendons un premier puits de 10 m, mais elle n'est pas assez longue et il faudra revenir. 

La seconde cavité est pénétrable et donne sur un puits en diaclase d'une petite dizaine de mètres.

Nous longeons ensuite le versant pour retrouver le PH 43. Ce petit gouffre souffle très nettement. Au bas du ressaut d'entrée, une première étroiture avait été désobstruée ouvrant le passage sur un second ressaut de 4 m. Au bas, tout le courant d'air sort de deux petits méandres totalement impénétrables. Une désobstruction est envisageable mais ce n'est vraiment pas gagné... Nous laissons cela à plus tard, lorsque nous n'aurons plus rien à faire...
Après un détour par le Python pour récupérer le matériel, nous repositionnons quelques trous puis retournons au premier gouffre découvert le matin même. Ayant récupéré une masse, un burin et un pied de biche, nous pouvons commencer à dégager l'entrée. Au bout d'une heure, celle-ci est pénétrable et nous pouvons voir le départ d'un gros puits estimé à une vingtaine de mètres. La suite pour bientôt...


Patrick

5 commentaires:

  1. Et c'est reparti ! Quel massif les amis, quel massif !

    RépondreSupprimer
  2. On dirait que le Python va faire des petits !

    RépondreSupprimer
  3. Ils sont déchaînés ces béarnais...On ne va plus savoir où donner ...du casque !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, les gens des Basses ce sont des bons!
      Et pour un python, il y a jusqu'à 14 petits !

      Supprimer
    2. https://www.youtube.com/watch?v=3g-g2yYR6Jk

      Tu oublies les Monty Python???

      Supprimer