jeudi 5 juin 2014

No comment

En route pour de nouvelles explorations minières ......
Par un trou de souris, nous pénétrons dans l'antre d'une nouvelle mine d'exploitation . 
Une galerie, nous mène à un premier travers-banc puis nous poursuivons, nous accédons au 2ème travers-banc puis au 3ème à l'aide de cordes .  


Là nous descendons une première trémie sans succès. Nous remontons d'un cran :  le trou suivant  n'est pas vraiment engageant, le départ est une galerie verticale plein gaz ; on équipe (au perfo) et c'est la descente. 


Au fur et à mesure de la descente je fais le ménage, entre cailloux et ferraille il y a du boulot mais très vite j'aperçois une échelle, puis une autre, et encore et encore et 2 en colimaçon et encore une ......bref 40m plus bas, plus d’échelles et plus de corde :  c'est le nœud de bout de corde qui me stoppe. Prudemment je continue la descente dans un goulet qui s'est bien redressé jusqu’à atteindre un batardeau remplis d'eau: arch ! c'est froid p'tain de m..... et rempli de boue argileuse mais pas le choix faut passer! Encore quelques mètres et ...................... oup's une apparition! Sans voix je reste scotché! Zut  j'ai oublié JMarc; je reviens sur mes pas de quelques mètres pour hurler un "libre ". 
On est arrivé en bas , c'est grand, très grand, il y a des galeries un peu partout dont une qui donne à l'extérieur mais avec une sortie  juste franchissable pour un mini kit .  Nous explorons le lieu sans en perdre une miette, de magnifiques coulées de boues d'argiles figées....ou pas... c'est la surprise !  
Nous arrivons devant un grand trou: il y avait là visiblement un énorme ascenseur et parallèlement des échelles en zig zag ; Et zig et zag, on l'a fait jusqu’à 30m plus bas . 




En arrivant en bas...................une route !!!,  des traces de roues.............. de camion............ no comment. 
Véro 

1 commentaire:

  1. Ce secteur se présente de manière plus traditionnelle. Les niveaux se superposent au même endroit, desservis quasiment chacun par un travers-banc vers l'extérieur. Nous verrons bien pour la suite.

    RépondreSupprimer