vendredi 17 février 2017

Sous le Soum de Souste

Après l'article de Jean Claude Du vide sous Souste  on ne pouvait pas faire autrement que de monter voir ces fameux trous bien placés sur le collecteur Puts dets Tachous (TP19), Puts de la Ménère (TP30), Gouffre du Chat Sauvage (PH 12) ....
Nous sommes 4 au départ du "sentier" des Labasses. (Jean Claude, Joel, Alain et moi)  Mais heureusement, le chemin qui part sous la ferme Lapine pour monter au Soum de Souste est un vrai sentier! Un beau sentier bien entretenu et qui monte assez rapidement vers les trous tant convoités.
On charge rapidement les sacs et les claies de portage (un peu trop rapidement peut être ! ) et c'est parti.
Une heure et demi plus tard, nous sommes au croisement de 2 sentiers: à gauche celui qui continue vers le pré de Souste et le col et à droite, celui qui remmène sur l'arrête. C'est là qu'il faut redescendre dans la pente pour atteindre le Trou du croisement (qu'on verra une prochaine fois) le trou de la Faille qu'on rebaptisera Trou du Merisier (SS30) , le gouffre de la Glissoire déjà vu (Gouffre de la Glissoire) et qui devient le SS27, le gouffre du Hêtre (SS32) et le Gouffre Lapine (SS31).



Le gouffre Lapine est une toute petite entrée impénétrable mais derrière, un puits d'au moins 40 mètres nous appelle.



 Le courant d'air est bien marqué. On s'attaque à la désob et rapidement après avoir enlevé de la terre et de gros blocs, l'entrée devient pénétrable. Pas large, mais pénétrable!



Je m'équipe, je prends, tout le matériel nécessaire: cordes, marteau à spiter, clé de 13, perfo, sangles, mousquetons... manque plus qu'une dizaine de plaquettes et de goujons. "Hé les copains, vous pouvez me faire passer les plaquettes s'il vous plait " ? ...Silence gêné des 3 autres qui se regardent pour savoir qui va sortir ce matériel de son sac... mais personne... On vide tout, pas de plaquettes... Elles sont restées à la bagnole!
Par miracle, Jean Claude à toujours 2 plaquettes et 2 goujons dans son sac "au cas où". Bravo Jean Claude, c'est toujours ça !



En optimisant les rares amarrages, je descend le puits d’entrée sur environ 30 mètres. La faille étroite s'élargit bien vers le fond pour atteindre 2 à 3 mètres de large.



Un palier ébouleux en forme de toboggan permet de gagner 5 mètres de plus jusqu'en bout de corde. Jean Claude descendra encore quelques mètres en libre jusqu'au sommet d'un nouveau puits faille qui redevient étroit comme au départ. Sans amarrages, on s'arrêtera là, il y a bien 15 mètres en dessous.
A la remontée, je vois un départ qui pourrait jonctionner avec le Trou du Hêtre qu'en surface les copains commencent à ouvrir. Je leur demande d'envoyer un petit caillou dans le trou pour voir si je l'entends tomber... en fait je me le prends sur le casque! Donc jonction SS32, SS31. Pas la peine de continuer la désob.

La sortie se fait un peu aux forceps quand même!

Pas de feu en surface aujourd'hui pour le casse croûte! On dirait vraiment que le printemps arrive!
Rassasiés, 2 options se présentent: soit remonter au col et poursuivre jusqu'au trou du sanglier où il y a un puits à descendre, soit aller titiller le Trou du Merisier...faille qui plonge sur 4 - 5 mètres avec un net courant d'air et le thermomètre qui nous indique une température de 7,2° dans le trou.


 Sans amarrages (le Gouffre de Lapine est resté équipé) on opte pour le trou du Merisier. Après quelques travaux, Jean Claude descend sur 4 mètres en oppo. La faille se poursuit en profondeur sur quelques mètres mais très très étroits. Les travaux seraient titanesques.



Il est 16h30, il faut commencer à penser au retour. Descente directe dans la pente en prospection mais rien de nouveau. Avant de regagner les voitures, on fait un détour par la Ferme Lapine pour saluer les proprios. Accueil sympathique autour d'un rosé Cabernet Sauvignon bien frais.
Le proprio qui connait par cœur la toponymie des lieux, nous apprend que le champ où s'ouvre le SS01 s'appelle l'Artigotte. Du coup le SS01 devient Grotte de l'Artigotte, c'est bien plus sympa. Il se rappelle aussi de ce fameux trou, sous l'arrête de Souste, où il avait envoyé des cailloux qui allaient très loin ...Il faut le retrouver !

La vidéo de Jean Claude dans le SS 31 : Gouffre Lapine

CR Bubu
Photos Alain

3 commentaires:

  1. Toujours le CA en bas ou est-il provoqué par les deux entrées???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours en bas bien sur !
      Sacré nom de Dieu qu'est ce c'est qu'cette barbe!

      Supprimer
    2. Super !
      La Sacré nom de Dieu de barbe est constituée de poils sensoriels destinés à repérer les trous qui barrent...

      Supprimer