lundi 26 septembre 2016

De l'Aoulhet au Trou des Gayous

Samedi 24 septembre, Bubu, Alain M et jean Claude.
Le grand beau et la chaleur étant de mises nous décidons vendredi soir de monter à la cabane de l'Aoulhet. Cela nous permettra de voir l'avancement des travaux de la nouvelle construction et de discuter un peu avec jean Claude, qui lui sera monté pour assurer l'encadrement de la course pédestre du dimanche, la Corruda.
 
La montée est toujours aussi belle par temps sec et la majestueuse forêt offre toujours ce spectacle exceptionnel de fin d'été, semblant nous dire d'en profiter rapidement, cela ne devant pas durer.
Enfin nous sortons du bois, sous un chaud soleil et découvrons la nouvelle construction.
Elle sera digne d'un 3 étoiles et pourra certainement accueillir des stages fédéraux de prospection !

Nous faisons une halte bien méritée et cassons la croute près du chantier.
Un troupeau de moutons qui redescend de l'estive est parqué dans le corral.
C'est beau, c'est calme.

Nous poussons ensuite, accompagné de Jean Claude notre GPS, jusqu'au flanc nord du Cap de Litas. Objectif la descente d'une nouvelle cavité découverte récemment.

C'est un petit puits avec un courant d'air aspirant. Bien placé dans cette zone vierge, le fond du Quéou se trouve sous nos pieds, 400 mètres en dessous.
Le puits est vite équipé et descendu.
5 mètres de profondeur, se terminant sur un éboulis et des blocs concrétionnés. A priori pas de suite possible.

Il ne nous reste plus qu'à rentrer par Pla de Bers. Au passage un coup d'œil au Cachemela et à son courant d'air, violemment aspiré ce jour...
La descente se fera en croisant quelques personnes qui montent passer la nuit à la cabane de  l'Aoulhet, non terminée mais offrant une zone sèche, la pluie étant prévue pour le lendemain.

Alain M
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire