lundi 21 mars 2016

Verna : Ni le ciel ni la terre.

Il y avait une sortie Amalgame ce Weekend. Seul Jean N du GSHP avait pu se libérer.
Vous pourrez lire l'excellent compte rendu d'Alain B sur le Blog du GAS :  ici



Verna : Ni le ciel ni la terre.

Tout à coup des cris émanent du fond de la salle, des hurlements synchronisés puis, plus rien. Le noir. Le vide et juste l'écho de la rivière. Je devine à cet instant les minutes qui vont suivre. Le moment sera inoubliable. Dans quelques secondes des spots vont s'allumer un à un. La salle va se dévoiler à moi, petit à petit. Et moi, je suis au balcon et j'aurai le meilleur point de vue. Quelle aubaine pour ma première rencontre avec cette grande dame ! 
En ce début d'après midi, un groupe de visiteurs vient de déboucher dans  la salle de la Verna. Et nous, depuis ce matin, nous nous hissons péniblement sur la paroi surplombante pour essayer de rejoindre une lucarne lointaine que l'on devine à peine à l'aide de nos projecteurs.
Tout a commencé vendredi soir. Je retrouve mes compagnons d'Amalgame dans la charmante demeure secondaire de Madeleine à Saint-Engrace. L'accueil est chaleureux et les flammes dansent dans la cheminée pour essayer de réchauffer cette ancienne bergerie joliment rénovée. Rapidement, on commence à refaire le monde autour de la table et c'est seulement à l'heure où Cendrillon perd ses talons que nous empruntons les escaliers pour retrouver le confort des lits plus anciens que le tunnel EDF de la Verna.
Samedi matin, deux équipes se forment : Christian, Mickey, Joël, Alain G et Maxime partent explorer les amonts d'Arphidia. Pendant ce temps, Alain B, Régis et moi, nous tentons cette escalade dans la salle de la Verna pour essayer de jonctionner avec eux. Car c'est bien cela dont il s'agit ce week-end. Une hypothétique jonction entre les amonts d'Arphidia et la salle de la Verna. "Escalade" est un bien grand mot quand il s'agit de se hisser péniblement d'une tige de fer de 8mm de diamètre à une autre. L'adjectif "artificielle" prend tout son sens et des frissons parcourent mon corps quand Alain me raconte le courage des précurseurs qui bien souvent partaient en escalade libre dès qu'ils le pouvaient! Je crois cependant que pour notre projet, le courage n'aurait pas suffit. Jugez plutôt : 40m de paroi déversante de plus de 15m d'avancée protège la lucarne entre-aperçue. Il nous aura fallu l'aide des techniques modernes de progression et toute la journée pour atteindre notre objectif. Nous stoppons par manque de matériel mais la suite est bien là, la lucarne tient toutes ses promesses. Il faudra revenir demain pour en savoir un peu plus. Le retours dans la Verna par un rappel en fil d'araignée dans cette immense salle est inoubliable et non sans rappeler un certain Python... 


Quelques minutes plus tard nous retrouvons le jour et une bière réparatrice au bar Burguburu. La soirée au coin du feu nous permet de faire le point sur l'avancement des explorations et de continuer à refaire le monde.
Dimanche, Marco un des guides de la salle nous accompagne. Tous ensemble nous nous retrouvons dans la Verna pour continuer l'escalade. Une quinzaine de mètres de plus dans la lucarne nous permettront de lever le doute : il s'agit d'un puits remontant, peut être une nouvelle entrée de la salle ? Mais pas un méandre qui rejoindrait Arphidia comme nous l'avions espéré...
Le week-end s'achève comme il avait commencé : autour de la table chez Madeleine mais cette fois-ci au soleil !
Jean Noyès
(Photos Alain Bressan)
La vidéo de Alain en cliquant ici



 

8 commentaires:

  1. Au-delà du bel exploit sportif, j'ai beaucoup aimé le compte rendu de Jean et je suis surtout très heureuse de voir les Tachous revenir à leurs premières amours, la Pierre où ils ont écrit de si belles pages et ça va continuer ! Félicitations à tous
    Madeleine

    RépondreSupprimer
  2. La vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=pC1n_xPujEo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alain pour cette magnifique vidéo. J'ai mis un lien à la fin de l'article afin de pouvoir y accéder directement sans passer par les commentaires.
      Alain M

      Supprimer
  3. Superbe vidéo, des frissons comme si on y était ! Et je suis bien contente de voir Alain encore plus en forme qu'avant, la victoire n'est pas loin, c'est sûr, avec une telle équipe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec des commentaires tels que les tiens Madeleine, on ne peut qu'y arriver ! Quant à ma forme c'est pas encore le top malheureusement. Pour l'instant j'ai troqué mon matériel d'escalade pour un appareil photo.... Mais Jean et Régis sont bien plus efficaces que moi... Pour le moment (???)

      Supprimer
  4. Merci Madeleine pour tes encouragements et aussi pour la maison de Saint-Engrace que tu mets à notre disposition ! Au plaisir. Jean

    RépondreSupprimer