dimanche 6 mars 2016

Souste, la suite...

Dimanche 6 mars 2016 (Sandrine et Patrick)
Hier il a beaucoup plu et même neigé au-dessus 700 m mais ce matin il y a une éclaircie. On laisse tomber le bricolage prévu à la maison et nous voici de retour au bas du Soum de Souste. Pour changer, nous partons de la ferme Jacob en remontant le vallon du Gat. Il y aurait dans ce ravin, une grotte à retrouver. Un beau ruisseau coule au fond de la gorge qui s'encaisse peu à peu. C'est vraiment un bel endroit. 

Le joli vallon du Gat
 
Nous scrutons le bas des falaises lorsque la végétation le permet mais nous ne trouvons rien de particulier. Nous quittons le sentier qui remonte à droite vers le sommet de Soustère. Nous, nous partons à gauche, droit dans la pente. C'est raide, mais la mousse épaisse masque un beau lapiaz en gradins. Le dénivelé est vite gagné. 150 m plus haut, Sandrine trouve une petite grotte. Il faut ramper mais cela semble un peu plus gros derrière un passage bas. A priori il n'y a pas d'air et l'endroit semble apprécié par les Tachous, les vrais, ceux qui sont agressifs et qui sentent mauvais !

 Une grotte à Tachous...

On continue la montée et le soleil pointe très timidement son nez. Malheureusement, cela fait fondre la neige accumulée sur les buis, déclenchant une véritable pluie de sous-bois. Nous gagnons encore une bonne centaine de mètres avant de tomber sur une belle entrée de gouffre. Celui-ci n'est pas très profond, une dizaine de mètres tout au plus, mais les cailloux roulent sur un talus pentu difficile à voir du haut. Il semblerait même y avoir un peu d'air, mais vu la météo c'est difficile à confirmer. 

SS05 ou pas SS05 ? That is the question....

Il est également difficile de savoir si ce trou est connu car il en existe un autre, 200 m plus au nord, qui serait à retrouver (SS05). Du coup, nous nous y rendons avec le pointage de la base de données. Mais à l'emplacement indiqué il n'y a rien. Le mystère reste donc entier du moins tant que nous n'y aurons pas mis une corde pour le descendre. 
De là, nous traversons au nord pour gagner la croupe qui redescend doucement vers l'Ouzom. Un vague sentier relie de nombreux postes de chasse et constitue un bon accès pour revenir dans le secteur. Au bas, il ne nous reste plus qu'à longer la rivière par le sentier de la Colo pour rejoindre notre point de départ.
Cr Patrick

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire