dimanche 6 mars 2016

La pluie fait de la résistance, nous aussi


Samedi 5 mars, dernier jour de vacances pour la zone C.
Il faut à tout prix faire une sortie sinon les vacances seront gâchées. Et ce temps qui n'en finit pas de faire du yoyo, c'est vraiment décevant.
On cherche des objectifs rapprochés mais sur Saint Pé c'est plutôt une à deux heures d'approche et non 3 à 5 minutes.
A force de dire on y va, on n'y va pas, sur les coups de 11 heures Bubu craque, tant pis, on verra bien et de toute façon y'a pas de risque, on va se faire la "Résistance", nous aussi.

Et c'est ainsi qu'à 13h30 nous nous retrouvons pour le covoiturage et transférons notre matos de véhicule à véhicule, sous une pluie battante.
Vers Adé une petite éclaircie nous salue et nous suivra jusqu'à Peyrouse. D'ailleurs au fond, du côté des Basses, il y a un petit peu de bleu.
Et effectivement nous aurons le temps de nous équiper, de faire les 5 minutes de marche et de rentrer sous terre, sans une goutte.
La cavité est équipée pour tous les ressauts et main-courantes. Seul le puits de 8 mètres n'a pas de corde mais nous avons prévu ce qu'il fallait. Rapidement nous atteignons le terminus.
Pour Bubu c'est un peu un retour aux sources, il y est tant venu, lorsqu'il officiait à HPSN, souvenirs, souvenirs. 
Pour moi, c'est pire, c’était ma première grotte, un certain jour de novembre 1977, ou un virus était venu me piquer ! 

Nous faisons quelques observations du côté du banc de schiste et entamons la remontée. A la sortie il fait encore beau mais cela ne durera pas.
Pas grave, on a les combinaisons.
Une petite prospection s'ensuit sur le massif et un peu plus bas. Nous voyons une résurgence, certainement la sortie des eaux de la grotte et comme cerise sur le gâteau, découvrons une petite grotte, peut être non connue et non répertoriée.
Petit amont actif remonté sur 6 mètres et qui nécessitera quelques coups de pelles pour continuer.
Ce sera pour une autre fois.
Et tiens pendant que l'on explorait, la pluie s'est mise à retomber et ne nous quittera plus.
Mais que c'est bien la spéléo, même quand il pleut.

Alain M

2 commentaires: