vendredi 13 novembre 2015

Un jeudi de prospection



Jeudi 12 novembre

Il y a un brouillard bas sur Saint Pé. Je pense qu'à 600 ou 700 mètres du côté de la Ménère il doit y avoir le soleil... et bingo il y était. Tempête de ciel bleu avec une jolie mer de nuage sur la plaine.
 
Il y a encore pas mal d'endroits à prospecter dans le coin et bien m'en a pris de rechercher par là.
Dans une forte pente, je commence par trouver un trou, pas tout à fait pénétrable mais avec un bon air soufflant. Le coin me paraît assez intéressant donc je fouille et quelques mètres sous le souffleur, je tombe sur une belle entrée cachée sous quelques arbres tombés.
 
Je prends les coordonnées et quelques photos de l'entrée puis je descends de deux ou trois mètres assuré par un bout de corde. Et là sous deux gros blocs en suspend, un puits... et quel puits... Il part à gauche, il part à droite, il est énorme. Je lance un petit caillou... Je ne l’entends plus. J'en prends un (c'est un bloc de 40 cm de long) là je l’entends... loin, loin avec un écho pas possible.
C'est du  gros... C'est du profond. Ce sera le Gouffre du Pic Noir. (Un pic noir m'a vu alors qu'il voulait se poser juste à côté).
De l'autre côté de la combe j'en trouve un autre, moins impressionnant mais quand même assez gros et largement pénétrable. Et un peu plus bas, deux autres qu'il faudra mettre aux normes.

Jean-Claude

4 commentaires:

  1. Et un grand gouffre de plus, un ! Bravo Jean-Claude .

    RépondreSupprimer
  2. Hé bé, c'est pas demain qu'on va pouvoir se reposer !

    RépondreSupprimer
  3. Entre le grand noir et le pic noir ...le soleil ! Quelle belle journée!!!!!
    Superbe cet oiseau qui t'accompagne dans ta découverte.

    RépondreSupprimer
  4. C'est plus de ton age de te reposer, au boulot :-)

    RépondreSupprimer