mardi 25 octobre 2016

Le stage des filles, suite...

Lundi 24 octobre :

TPS : 6h30
Membres : Hervé, Frédéric, Dominique et Anaïs

OX 655

Échange de cavité avec Caro : elle fait celui que j'ai pu faire hier, je fais le « sien » aujourd'hui.

Encore aujourd'hui la route est magnifique avec les couleurs de l'automne. Belle marche d'approche d'une vingtaine de minutes globalement en descente.
Entrée du trou. Un arbre, une main courante ou descendeur avec frac. On s'interroge. Ou une dev ? Intérêt de l'un, de l'autre, frottement. Et en cas de remontée et de point qui saute ??
On opte pour la main courante jusqu'au premier spit. Mais là il n'y a qu'un spit. On cherche un amarrage naturel.
Cela trouve très intéressant de décortiquer tout ainsi. Je suis loin d'avoir ces réflexes de questionnement, c'est très enrichissant.
Puis c'est à mon tour. Premier puits, frac, mais la corde ne sera pas assez longue. Est-ce possible de terminer par un nœud de chaise double et d'en superposer un par dessus avec la nouvelle corde ? Textile contre textile ? Dom décompose la manière dont les cordes vont travailler pour me répondre. C'est ça la clef : pas une réponse mais un contexte qui crée la réponse. Autre frac. Ajuster les « oreilles » pour éviter les frottements.
Pendant ce temps qui me semble court car je me concentre et est très active en somme, Dom fait réviser à mes compères les conversions. Ainsi ils n'ont pas froids et le temps est optimisé pour tous.
Je laisse Fred équiper la suite. A mon tour de réviser les conversions. Cliquer la petite longe sur la poignée (trou du dessus, de l'avant vers l'arrière sinon le mousquetons risque de se bloquer, etc...).
La progression se fait sans difficulté.
Déjeuner. Et hop, déséquipement !!
Fred pense que je vais galérer pour le premier puits. Il faut dire que l'équipement était aérien. Je monte. Tout se passe tranquillement. C'est intéressant de voir que l'équipement et le déséquipement ne requiert pas les mêmes démarches et que l'un peut être difficile sans que l'autre ne le soit ! Et pour le coup tant mieux !!

Fred prend le relais après la main courante.
La sortie se profile vite.

Retour à la voiture et on enchaine : vider les sacs, petite bière, douche, exposé par les M3 sur les EPI (équipement de protection individuel!!!), prépa du kit pour demain en fonction de la topo (sans fiche d'équipement!), diner à 21h, … Les journées passent vite et sont riches !!!

Au diner, nous retrouvons Jonathan. Même si les cadres sont très dispos, il nous connait bien et c'est sympa de partager nos ressentis (notre progression avec lui!!!). Que de fous rires !! Il nous reste encore un peu d'énergie !!!


Mardi 25 octobre :

Le réveil sonne ; une fois, deux fois, … Personne ne bouge... Le Voltarène est le bienvenu !
Mais comment va-t-on finir la semaine ?!

Carhalzeta pour Caro, Mille vaches pour moi !!!
Et Jonathan ? On saura ce soir. Il enchaine sur la Pierre lui.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire