mardi 3 février 2015

Perte de la gorge

Mardi 3 février 2015 :
Après les averses de neige de la nuit, le soleil a repris le dessus aussi nous retournons faire un tour du côté de Chourette pour finir de vider les feuilles et l'humus qui ont rebouché la perte de la Gorge. C'est assez gras, mais progressivement nous retrouvons les contours du conduits tel que nous les avions vus deux ans plus tôt. Ce remplissage très meuble est le paradis de vers géants qui doivent se gaver de débris végétaux.

 Technique d'effeuillage d'un trou....

Pendant que nous pataugeons dans la boue, l'agriculteur voisin vient nous rendre visite. Il nous confirme bien que le trou soufflait assez fort lorsqu'il était enfant. C'est motivant...
En fin d'après-midi nous revenons à la voiture en suivant le ruisseau car il se perd complètement une centaine de mètres en aval de la gorge. Il n'y a pas de conduit visible mais le ruisseau pourtant conséquent, disparaît totalement. A suivre...

 Après le Python de la Hèche voici le Boa de la gorge...


Patrick

2 commentaires:

  1. Enfin un trou propre.
    Et avec les vers géants, on pourrait aller pécher les anguilles de l'Ouzom !

    RépondreSupprimer
  2. En matière d'effeuillage, je préfère une autre technique mais je n'empêche personne de trouver son plaisir là où il.....

    RépondreSupprimer