dimanche 1 février 2015

Entre deux giboulées...

Dimanche 1° février 2015
La veille et malgré les prévision météo assez désastreuses, nous avions gardé l'espoir d'aller faire un tour au Boutils. Mais ce matin, la neige tombe avec abondance, mêlée de pluie. Bof ! On abandonne le plan Boutil... 
A défaut, nous profitons d'une timide éclaircie pour aller du côté de Chourettes fouiller le contact en aval de la Pène de la Hèche. Au fond d'une vaste doline, nous tombons sur un petit trou récemment ouvert dans l'argile. Pas terrible, mais d'après l'agriculteur de la ferme voisine, c'est monnaie courante dans le secteur. 
  Petit trou au fond de la grande doline au pied du Castet Ousses

Nous poursuivons notre ballade en direction de la perte de la Gorge (COM 10). A ce niveau, le ruisseau de la Hèche coule bien mais la perte est presque complètement bouchée par des feuilles et des bouts de bois. Nous dégageons ce que nous pouvons et du coup, une partie du ruisseau se jette dedans. Malgré le bouchon qui reste à l'entrée, l'eau s'évacue sans problème. Lorsqu'on sait que ce trou soufflait nettement d'après les autochtones on se dit qu'il serait intéressant de le revoir en période moins humide. 
La perte de la Gorge

Nous continuons notre prospection dans le vallon sur quelques centaines de mètres. Nous commençons à être bien humides et le temps ne s'améliore pas alors nous en restons là pour aujourd'hui....

Patrick

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire