dimanche 5 juillet 2020

Quéou : jamais deux sans trois !

Samedi 27 juillet après-midi, mon père est sur la route, il vient d'Ariège pour aller sous terre demain avec moi. Le plan initial vient de tomber à l'eau, je ne réfléchis pas longtemps à un plan Q ... Je vous entends déjà, derrière vos écrans, vous offusquer : "un plan Q avec son père ?! Quoi ?! Comment ?! Qu'est-ce que c'est que cette histoire en dessous de la ceinture ?!". Entendez "Q" comme Quéou évidemment !

Ce magnifique gouffre qui s'ouvre sur les pentes du Larbastan ! Ici pas de rouste prévue pour atteindre la cote des -450m, pas d'étroitures sévères ni de verticales interminables... Juste 60 m de puits dès l'entrée, puis un méandre suffisamment large pour ne pas se coincer, puis de grandes salles, puis un canyon, puis une rivière et un siphon !
Un condensé de tout ce que l'on peut rencontrer sous terre ! Un vrai plaisir de parcourir ce gouffre à bon rythme ! Pour moi c'est la troisième fois et je ne m'en lasse pas ! Mon père qui découvre la cavité est émerveillé par la balade.

Nous prenons le temps d'aller voir le fond de l'Affluent des sangsues, Patrick me l'a toujours recommandé mais l'occasion ne s'était jamais présentée. C'est chose faite et contre toute attente, elle devrait être l'objet de mes sorties estivales.
N'ayant rien arrêté pour l'été sur le plan spéléo, le courant d'air aspiré au fond du méandre nous a motivé à commencer un chantier !
Aussi, si vous êtes intéressés pour nous accompagner à -450m, nous vous proposerons 2 ou 3 dates réparties sur l'été. J'enverrai un mail sur la liste de diffusion.
Si vous avez déjà des fourmis dans les mains et que vous ne voulez pas rater l'aventure, contactez-moi par mail car nous n'avons pas encore arrêté les dates précisément.
Un bémol tout de même à cet enthousiasme débordant, comptez 2 bonnes heures de marche pour atteindre le gouffre et encore 2 bonnes heures pour atteindre le fond et tout autant pour regagner la voiture ! Vous l'aurez compris, il est préférable d'être un petit peu en forme pour ne pas subir la balade.

Bon été à tous, à bientôt je l'espère

Jean Noyes
Le Puits du cœur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire