dimanche 24 novembre 2019

Il devait faire meilleur à l'est.



Samedi 23 novembre, Jean Claude, Joel, Bubu, Philippe et Alain M

Ce samedi, la météo comme indiqué devait faire des sienne.
En partant de Tarbes à 8 heures, le ciel était bleu, la lune brillait de son premier quartier, tout allait bien.
Mais déjà en arrivant au parking de l'autoroute, un arc en ciel se dessinait vers Lourdes, signe d'une pluie qui arrivait de l'ouest.
Et effectivement, au fur et à mesure que nous avancions vers Lourdes et St Pé, la pluie se renforçait.

Mais, armé d'une grande bâche, la pluie ne devrait pas nous mouiller ou si peu.
Hélas, c'était compter sans le vent qui, vers 10 heures, se mit à souffler, d'abord en petites rafales puis de plus en plus soutenu.

Lorsque les bâches se mirent à gonfler comme des voiles et que les ficelles de retenue se furent défaites, il fallut se rendre à l'évidence, on ne pouvait rester.

Ce fut très difficile de faire ressortir de la cavité notre ami Joël, qui sentant la suite sous ses pieds, avec encore un peu de terre à retirer, ne voulait pas lâcher son ouvrage.

Mais à l'impossible nul n'est tenu et la retraite s'imposait, dans une atmosphère dantesque, en priant que les arbres malmenés par le vent n’allaient pas tomber à coté, voir dessus nous.
En un mot, une retraite d'urgence, pour ne pas dire une bérézina.

A 13 heures nous étions bien au chaud, dans le garage à Jean Claude, à nous restaurer et à refaire le monde.
On y retourne quand ?

Alain M

2 commentaires: