jeudi 3 octobre 2019

Plus de trous que de cèpes

Cela fait plusieurs jours que je ne suis pas allé chercher des cèpes. Il n’a pas plu (ou si peu) depuis longtemps mais on ne sait jamais, alors ce lundi  30 septembre je décide d’aller y faire un tour.
Je monte donc de bonne heure du côté d’Aoulhet et cherche… cherche… rien, même pas un mauvais.

Qu’est-ce que je suis venu faire ici, j’aurai pu me douter que je montais pour rien. Tiens je vais en profiter pour aller revoir et prendre quelques photos du "Gouffre du Puntou de las Crampes" que j’ai trouvé au mois d’août. Il est toujours là, bouche grande ouverte vers le ciel. J’ai emmené l’appareil photo et prends quelques clichés

Gouffre du Puntou de las Crampes

Gouffre du Puntou de las Crampes
J’ai le temps de prospecter un peu dans le coin en-dessous du sentier. La pente est assez raide et je ne suis jamais passé par là. Je me faufile entre les buis et les rochers, avance tranquillement en jetant un oeil à droite, à gauche, dessus, dessous. Les buis sont clairs depuis le passage de la pyrale. Ah ! un départ. Est-ce un terrier de blaireau ? Je me penche, allume la frontale… Houla, ça a l’air de continuer. Un petit lacot d’un mètre sur un est presque à l’entrée. et de là, une galerie très concrétionnée part sur la gauche mais je ne m’y aventure pas, je suis seul et dans un coin inconnu. Ce sera la "Grotte du Puntou de las Crampes".

Grotte du Puntou de las Crampes

Grotte du Puntou de las Crampes
  
Grotte du Puntou de las Crampes

Je me dis que je ne suis pas venu pour rien et je continue à avancer. Quelle surprise à une centaine de mètres plus loin... un autre trou qui ressemble énormément à l’autre. Un coup de frontale et je vois un conduit où je me faufile en rampant puis à quatre pattes sur quinze à vingt mètres. Après un coude, je vois que ça continue mais je n’irai pas plus loin. Ce sera le "Conduit du Puntou de las Crampes".

Conduit du Puntou de las Crampes

Conduit du Puntou de las Crampes

Conduit du Puntou de las Crampes

Quelle journée, et dire que je n’étais jamais passé par ici. Deux nouvelles cavités en si peu de distance, c’est vraiment formidable.

Je reprends mon sac et continue en me dirigeant vers le sentier qui ne dois pas être très loin… Eh… c’est quoi ce rocher blanc à quelques mètres du "Conduit", il semblerait qu’il y ait quelque chose au pied. Un tunnel aurait-il été creusé par quelqu’un ? Que c’est beau. Vite, la frontale, où l’ai-je mise ? Ah... la voilà. C’est incroyable, une galerie avec un ramping sur 1 mètre, puis à quatre patte, puis accroupi sur vingt ou vingt-cinq mètres puis debout dans un méandre de plus en plus haut. Je suis à trente ou quarante mètres de l’entrée. Ca continue, mais, seul je n’irai pas plus loin. Ce sera le "Méandre du Puntou de las Crampes". 

Méandre du Puntou de las Crampes

Méandre du Puntou de las Crampes

Méandre du Puntou de las Crampes

Méandre du Puntou de las Crampes
Merci au modèle !!!

Méandre du Puntou de las Crampes

Trois cavités nouvelles en quelques dizaines de mètres, ça motive pour monter prochainement faire les explos.

Jean Claude


5 commentaires:

  1. Bravo JeanClaude ! Tant pis pour les cèpes !!!

    RépondreSupprimer
  2. Bien Jean Claude, les cèpes attendront.
    Je rentre lundi prochain ...

    RépondreSupprimer
  3. T'es une machine Jean-Claude...

    RépondreSupprimer
  4. Belles trouvailles, mieux que les cèpes . Bravo.

    RépondreSupprimer
  5. Salut les gars, je suis de Carcassonne, vous avez une belle dynamique sur ces massifs devenus ingrats .Bonne continuation

    daniel mas

    RépondreSupprimer