jeudi 27 juin 2019

Un peu émeché au gouffre de la Confusion...

Mardi 26 juin
C'est la canicule et comme nous ne sommes que deux pour aller au gouffre de la Confusion nous prévoyons un départ matinal pour éviter les grosses chaleurs (Sandrine et Patrick). Pour gagner un peu de temps, nous dormons donc dans le Bergons au départ du sentier.
Mercredi 27 juin
Lever aux aurores et départ à 7 h lourdement chargés. Le VTT AE nous fait gagner un peu de temps et de fatigue. Au col d'Espadres, nous rencontrons Laurent le sympathique pâtre qui aura la charge de surveiller les troupeaux du groupement pastoral d'Asson durant l'été. Il sera durant les deux mois (juillet/août) logé à la cabane de Marti Peyras sauf les week-end. Nous continuons notre route vers le soum de Moulle. Il fait chaud mais il y a du vent et c'est très supportable. Le gouffre aspire bien et nous commençons les travaux vers 10 h30. Cela avance bien et peu à peu le sommet du puits se dévoile et cela paraît assez grand derrière. L'ambiance est humide, c'est assez inconfortable pour percer mais le perfo marche bien, les pailles new look fonctionnent à merveille et le vide n'est plus qu'à quelques dizaines de centimètres. Merde ! La première mèche vient de se casser en deux. Pas grave, nous sommes prévoyants et nous sortons celle de secours. C'est reparti pour un tour. Mais deux pailles plus tard je constate que la seconde mèche n'évacue plus de poussière. Damned !! La tête a rendu l'âme. On est mal car nous n'avons plus que la mèche de 20 cm et des micro-pailles. Nous gagnons quelques centimètres mais peine perdue, ce n'est pas aujourd'hui que nous passerons. 
Nous ressortons "légèrement contrariés" et utilisons les paillounettes pour la mise au gabarit XXL de l'entrée. Il n'est pas très tard et en descendant au refuge de Yerse nous en profitons pour prospecter un peu mais sans trouver grand chose. Nous allons ensuite à la 2° perte de Yerse pour voir l'état du filtre que nous avons posé à l'entrée (grillage fin pour empêcher les feuilles et branchages d'entrer et de boucher le conduit). Cela semble avoir été efficace. Il n'y a ni feuille ni bois à l'intérieur et désormais le courant d'air y est franc. Un autre objectif pour plus tard...
Nuit au refuge, toutes portes ouvertes, un vent chaud souffle dans le vallon....

Cauchemar d'un spéléo éméché du côté de la Toue

Jeudi 28 juin
Nous remontons au gouffre de la Confusion avec des cordes que nous avions laissé du côté de Yerse lors du déséquipement de la perte. Ce sera toujours ça de moins à porter pour la prochaine fois... Retour à la voiture, cette-fois-ci il fait vraiment chaud...
Patrick

1 commentaire: