lundi 26 février 2018

Le chaud puis le froid

A la suite de notre malheureuse aventure dans le karst côtier de Gernika (voir compte rendu ici) nous avons quand même pu maintenir notre petit voyage à Lanzarote (Canaries). Il s'agissait d'un périple en VTT autour de l'île pour découvrir de superbes paysages volcaniques. Rien à voir à priori avec la spéléo. A priori seulement car j'avais en mémoire la belle exploration réalisée en 1986 par des amis plongeurs suisses et français dans un tunnel de lave entièrement noyé et qui avait été parcouru sur plus de 1600 m jusqu'à la profondeur de -64 m. Baptisé tunnel de l’Atlantide, ce siphon accessible par l'un des endroits les plus touristiques de l'île (Jaméos de Agua) laissait supposer qu'il existait d'autres tunnels de lave dans le secteur. Quelques recherches à droite et à gauche (Karsteau n'est pas encore présent dans les Canaries) me permettent de trouver des coordonnées d'entrées des cavités les plus remarquables en dehors de celle de las Verdes qui est aménagée et un peu trop fréquentée à notre goût.
Etant à vélo, nous avions pris le strict minimum à savoir un éclairage chacun. Cela ne nous a pas empêché de parcourir sur plusieurs centaines de mètres, deux beaux tubes de lave aux formes qui rappellent bien d'autres cavités d'origine karstique.


La première  cavité (Jaméo de Puerta Falsa) s'ouvre quelques kilomètres en amont de la cueva de los Verdes (aménagée). C'est un vaste regard sur un tube dont la section peut atteindre 10 m x 5 m. Ce tunnel provient du volcan La Corona situé 4 à 5 km plus à l'ouest.

 La galerie d'entrée du Jameo de Puerta Falsa

La seconde (cueva de los Naturalistas) s'ouvre au milieu d'un immense champs de lave situé dans la zone du parc de Timfaya. Les conduit, d'une régularité presque parfaite communique avec l'extérieure par plusieurs "fenêtres" et permet de réaliser une jolie petite traversée.

La cueva de los Naturalistos

Le beau tunnel dédoublé à l'entrée

Concrétions de lave

 Tube

Ça ressemblerait presque à du lapiaz

Ou à de profondes dolines...

Voir des Arres d'Anie.....

De retour à Bilbao, il nous fallait quand même renouer avec le calcaire bien blanc de Cantabria. Mais voilà, il n'y avait pas que le calcaire qui était blanc. Cela ne nous a pas empêché de faire une belle prospection dans la neige, à l'affut de trous souffleurs et une petite désob dans un gouffre bien ventilé afin de reprendre les bonnes vieilles habitudes.
Patrick et Sandrine

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le tunnel de l'Atlantide un petit tour sur le site "plongée souterraine" s'impose.

Prospection du côté du val d'Ason





1 commentaire: