lundi 18 janvier 2016

Un dimanche entre Roussilon et Poitou Charente

Dimanche 17 janvier
Nous sommes 5, Sandrine, Patrick, Etienne, Jean Claude et Alain M, plus tout les chasseurs de la terre qui semblent s'être donnés rendez vous en même temps,  sur les mêmes zones que nous.

Nous modifierons donc  notre itinéraire afin de ne pas nous retrouver en zone dangereuse.
La montée se fait en partant de la carrière d'Asson, nous passons aux Boutils, puis à Bérouède et bifurquons, au milieu des Escalats vers les Sablas. Une légère couche de neige permet de faire une prospection fine et une nouvelle fois nous inspectons cette zone mais à force d'y passer et repasser, rien vraiment de nouveau à l'horizon.
Une petite cavité vite descendue par Étienne, terminée après 4 mètres, topo et c'est reparti.
Nous passons voir quelques cavités connues, refaisons des pointages, nous extasions devant les courants d'air, violent à cette époque et nous incitant à revenir.
Nous atteignons enfin une cavité dans la zone BE, à près de 1100 mètres d'altitude. Hélas, c'est déjà connu et l'absence de vent nous dit que c'est terminé.
Mais nous sommes déjà bien loin de notre départ, sur une zone du massif qui serait  plus près à atteindre par le flanc est. Heureusement c'est une belle balade, le coin est sauvage, seules deux hardes d'isards détaleront devant nous, bien à l'abri, tout la bas, plein sud, plein sud.
Au retour une cavité sera trouvée (ou retrouvée). Pointage, descente, explo, topo, le classique pour hélas un petit trou, la routine...

Nous refaisons le sentier en sens inverse. Nous croisons Bubu qui montait nous rejoindre, il n'ira pas plus loin et redescendra avec nous. Il a profité de l'air vif de la montagne et est prêt et dispo pour une nouvelle semaine.
Il sera plus de 17 heures trente quand nous retrouverons les véhicules. Belles journée de prospection, de grand air, la tête pleine de belles images.

A M

Et le Roussillon Poitou Charentes ?
Notre belle montagne de Saint Pé est coupée presque en son milieu par la limite administrative 64/65. Quand on enjambe la ligne fictive, en plus de passer des Hautes vers les Basses, on passe de Midi Pyrénées Languedoc Roussillon à Aquitaine Poitou Charente Limousin !
Presque la moitié de la France sous nos pieds !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire