dimanche 10 janvier 2016

Fiestas en Cantabria

Pour les fêtes de fin d'année ( du 18 décembre au 3 janvier) nous sommes retournés en Cantabria durant une quinzaine de jours. D'habitude, ce n'est pas une destination idéale pour avoir la garantie de trouver du soleil et de la chaleur, mais cette-fois ci ce fut le cas du début à la fin de notre séjour. N'étant que tous les deux, nous avons surtout privilégié les prospections tout autour du massif. Les vents forts, parfois violents (> à 100 km/h) n'ont pas empêché les écobuages sauvages, principales causes des incendies qui ont fait la une des médias locaux. Mais si cette pratique est écologiquement très contestable, elle nous a permis d'aller tranquillement dans des secteurs très pentus couverts habituellement de hautes herbes parfois glissantes. Dans ces derniers, plusieurs cavités modestes ont été découvertes, d'autres ont été revisitées et topographiées (une quinzaine).


Sur les vires qui dominent le rio Miera

Le type de cavité que nous pouvons rencontrer sur ces vires.
C'est grand et beau, mais, hélas cela dure rarement...

Dans d'autres secteurs nous avons commencé à descendre des gouffres et entamer quelques désobstructions qui se poursuivront lors de nos prochains séjours lorsque nous serons plus nombreux.
Enfin, avec des amis espagnols nous sommes retournés à la Carrera pour descendre des puits qui auraient pu donner accès à l'aval du ruisseau amont. Ce ne fut hélas pas le cas.

Pour fêter la nouvelle année, il nous fallait un tire-bouchon...
Nous l'avons trouvé quelque part sous terre.

Compte rendu plus détaillé prochainement sur karstexplo.fr

Patrick

1 commentaire:

  1. ha, un tire bouchon! Jean Claude, il va falloir aussi aller planquer quelques bonnes bouteilles dans le coin !

    RépondreSupprimer