vendredi 24 juillet 2015

Initiation estivale..


Les vacances, le repos, la famille, les enfants et petits enfants, la chaleur... toutes les conditions réunies pour aller se mettre "au frais", sous terre, et en profiter pour faire de la découverte et de l'initiation spéléo.
Ce mercredi 22 juillet nous nous retrouvons donc à 5, Eric le fils, Axel le petit fils et deux copains du même âge, Gautier et Tristan, pour aller visiter les Grottes du Roy, encadrés bien sur par le Papy Alain.

Passage au local à St Pé pour récupérer un peu de matériel de l'ESB où notre ami Jean Claude nous attend et c'est parti pour la grande sortie.
Mise en place et réglage du matériel, casque, combinaison et baudrier et l'équipe s'avance dans les entrailles de la terre.
Un bon vent bien frais nous accueille et dans la première galerie, c'est à sec complètement. Nous n'aurons pas à nous mouiller.
Nous avançons tranquillement, les jeunes sont devant, heureux, découvrant de nouvelles choses à chaque pas.
Nous arrivons rapidement au ressaut de la vierge. Une corde équipe le passage et nous n'aurons pas à nous servir de celle apportée. La montée se fait calmement, assuré à l'aide de la poignée accrochée à la longe.
C'est ensuite la main courant et le passage un peu plus délicat du châssis de camion. Peu d'appréhension cependant et l'obstacle est vite avalé.
Nous nous retrouvons à l’hôtel pour la photo, une chauve souris sèche sur son fil, et c'est ensuite le programme aventure qui commence.
Rapidement nous terminons la galerie "artificielle" et le ramping commence. Mais qu'en on a que douze ans, que c'est facile de se faufiler à 4 pattes dans les petits passages qui, pour nous adultes, nécessitent des contorsions de toutes sortes. Le rythme est bon et nous passons les obstacles rapidement, guidés par ce courant d’air violent qui vient de l'amont, d'en haut, du Fou...
A la bifurcation, nous tournons à gauche, continuons le ramping, passons des vasques, arrivons dans des salles, découvrons ce merveilleux monde souterrain.
Il est temps de se restaurer, les ventres grondent et la collation sera la bienvenue.
Nous continuons quelques mètres et arrivons au puits.
Lui aussi est déjà équipé et la descente se passe sans encombre pour les trois "petits" qui se débrouillent comme des chefs.
C'est ensuite la grande galerie, le méandre, la descente dans cette partie aval qui a dû être bien active par le passé, la taille des galets restés sur place en étant la preuve.
Nous arriverons rapidement au terminus, faisons un petit break et reprenons le chemin à l'envers.
Au puits, ce sera le passage bas et non la remontée. Quelques vasques un peu plus profondes seront passées à qui mieux sans se mouiller ou alors s'en vouloir l'avouer.
Ah, qu'ils sont heureux les petits, qui en redemandent encore, du ramping, pas de la grande galerie...
Mais la sortie des boyaux sera atteinte et ce sera le retour en position verticale, de la marche "normale", la redescente de la salle de la Vierge et enfin le jour.
Que c'était bien Papy !!!

Alain
  Le nettoyage du matériel

2 commentaires: