dimanche 14 juillet 2019

La 7° compagnie


Sortie afterwork 11 Juillet 2019 (Sandrine, Caroline, Catherine, Pascal)
     J'ai trouvé mieux que la Septième Compagnie, qui passait pour la énième fois ce soir-là à la télé «. Ce jeudi soir, en after, La joyeuse troupe hante le petit bois du gouffre Jacqueline au-dessus de St Pé. 
Mais aucune stratégie, ni tenaille, ne nous garantit la victoire et c'est un peu mélancolique, que nous retrouvons les voitures sans Jacqueline. 
Mais " Il faut se refaire " et Caro nous invente une nouvelle sortie : la perte de la Mousquère, toute proche. Nous ferons donc une première : la traversée Jacqueline/ Mousquère en passant par le coffre à bières ! Nous gagnons la perte, entre chiens et loups ... Sandrine, qui s'y connait en " profondeur «, écrit la suite. Bon, elle équipe la cascade et nous invite sous la douche. Un peu plus bas, le ruisseau disparaît dans un chaos inextricable. Les fées nous parlent alors d'un petit lac et d'une plage. Gonflés par la curiosité nous nous glissons tant bien que mal entre les blocs pour trouver une suite à l’histoire.
Une faille plus étroite que les autres nous arrête, nous questionne ... Ça passe ... et " sans vaseline " de s'écrier tous en cœur !  Plus bas, je retrouve le ruisseau, l'obstacle est contourné, ça sent la première ... Inquiétant pourtant ce tube d'aspirine posé sur un rocher ? Troublant, ce bouchon en plastique un peu plus loin ?  Oui, décevant ces quatre baudriers qui gisent là, à mes pieds, à l'endroit où nous les avons déposés il y a 20 minutes. Fin de l’histoire.
   A Minuit 30 aux voitures, nous sommes heureux, nous sommes Spéléo ... des pointures !

Pascal
*----------------*
Et la même sortie, racontée par Kat....


Petite mise au point de dernière minute, Caro, Sandrine, Pascal et moi sommes dispo en soirée. Nous nous retrouvons donc. Le Jacqueline nous semble être une bonne idée. Nous covoiturons au départ de St Pé et avec Sandrine, nous suivons Caro. Dans la voiture, déjà, je dis à Sandrine: c'est étrange par où elle passe, avec Jo, nous n'étions pas allés par là...
Caro me rassure en me disant qu'elle était déjà allée dans cette cavité en passant par là. Après tout, tous les chemins mènent bien à Rome !
J'ai des souvenirs de l'environnement de l'entrée de la cavité, un arbre qui sert d'ancrage naturel, la forme des rochers à l'entrée, et un petit arbuste bonzaï.... Bref.... après une marche d'approche dans la foret, nous finissons par chercher, chercher, chercher.... vous vous doutez de la suite! Nous ne l'avons pas trouvé! Et pour cause: nous n'étions pas dans le bon secteur!
Pascal, fraîche recrue au sein du GSHP, nous fait la confidence que même s'il nous aime beaucoup, il loupe quand même le cultissime "7eme compagnie" diffusé le soir même... surtout que pour aller sous terre, visiblement c'est mal barré! Nous redescendons donc aux voitures en chantant la musique de la "grande vadrouille", ne connaissant pas l'air du film de "la 7eme compagnie"
Les filles nous proposent une autre cavité un peu plus loin, Sandrine nous précise que dans cette cavité il y a juste un puits très arrosé, et puis plus rien. Quand je dis plus rien, c'est au sens littéral . En bas du puits, une petite galerie qui nous ramènera au point de départ. Bon le choix est vite fait: c'est trop bête de rentrer propre et sec, en plus, il fait chaud, une douche est bien venue! Et comment s'appelle cette cavité? Alors ça! Bref, c'est la cavité "Tahiti douche"
Nous rentrons après ça nous ravitailler aux voitures complètement trempés... mais tellement ravis! Et une fois de plus, on se sera sacrement fendue la poire!
A bientôt pour de prochaines aventures
Kat

1 commentaire:

  1. Pour la Mousquère on avait aussi eu beaucoup de mal (disons le clairement, on en a chié des masses), mais on avait fini par trouver... C'est bien dommage que vous n'ayez pas pu continuer, c'est super joli derrière, des galeries bien sympa autours de la rivière.

    RépondreSupprimer