dimanche 7 février 2016

Adieu Charlie....

Samedi 06 février 2016
Cela fait près d'un an que nous n'étions pas retournés au gouffre Charlie. Pourtant, nous nous étions arrêtés la dernière fois sur un puits d'une vingtaine de mètres. Mais voilà, il n'y avait pas beaucoup d'air et les cailloux jetés dans le puits pour le sonder, s'écrasait dans un "schplok" caractéristique d'un gros remplissage argileux.

L'entrée du gouffre Charlie

Ce samedi, nous sommes 5 à la carrière d'Asson (Étienne, Serge, Jean, Sandrine et Patrick). Le ciel est bien dégagé et la douceur nous accompagne jusqu'au trou. A l'entrée, le zef est inexistant. Nous dévalons le méandre et les petits puits qui le jalonnent assez surpris par la taille du conduit qui finalement est plus importante que ce que nous avions gardé en mémoire. A -80 m, nous voici au terminus. Cette-fois-ci, c'est Étienne qui s'y colle. Le puits est assez vertical et après un fractionnement, il prend de l'ampleur. Vingt mètres plus bas nous atterrissons sur un talus pentu bordé de gros remplissages argileux. Le conduit plonge à 45° dans le pendage, mais les dimensions s'amenuisent nettement. A -111 m le conduit incliné et glissant devient totalement impénétrable et cela, à perte de vue. En plus, il n'y a pas le moindre mouvement d'air. En désespoir de cause, Jean aidé par Étienne tente une escalade dans une arrivée latérale bien glissante. Il n'y a rien non plus de ce côté. C'est la fin du Charlie, alors il ne nous reste plus qu'à topographier la nouvelle partie puis à déséquiper l'ensemble du trou.

Le P.20 final. Le pendage est souligné par un joint de strate
formant un beau surplomb, juste au-dessus du personnage.

 Nous ressortons en milieu d'après-midi sous un soleil généreux. Nous décampons en se disant qu'on pourrait peut-être en profiter pour prospecter un peu. Mais une fois parvenus au belvédère du sentier de la Trencade, une petite flemme gagne l'ensemble du groupe et la prospection se transforme en une halte contemplative face à la Bécole et au ravin des Labasses en-dessous desquels courent les galeries des TP19 et TP30. D'accord, cela ne fait pas beaucoup avancer nos recherches, mais ça fait du bien au moral....
Patrick

1 commentaire:

  1. A petit feu pour démarrer
    Une caresse pour décoller
    Si tu veux te réchauffer,
    Faut savoir bien biguiner

    C'est bon pour le moral
    C'est bon pour le moral
    C'est bon pour le moral
    C'est bon pour le moral

    RépondreSupprimer