vendredi 6 mars 2015

Expédition Canyon Nouvelle Zélande 2015



Dates de l’expédition : du 4 au 29 janvier
Après une distribution stratégique du matos, nous sommes 6 à décoller en camion le 4 janvier du Gard. Nous rejoignons Serge à l’aéroport de CDG et c’est parti pour plus de 30h d’avion pour rejoindre un des pays les plus loin de chez nous la « Nouvelle Zélande ».
Une fois à Christchurch, nous retrouvons Simon venant de l’île de la Réunion qui nous attend avec une voiture de location…
Nous sommes donc au complet, c'est-à-dire 8 membres de l’équipe Aoteraoa 2015, fatigués mais très motivés pour en découdre avec les canyons de l’île du Sud, certains repérés lors de l’expédition de 2013.
Après les traditionnelles courses, nous partons enfin à l’ouest en direction du Mont Aspiring pour poser un camp de base sur un camping près de la ville de Wanaka. Juste avant de partir pour un camp avancé dans la Matukituki Valley (lieu d’ouverture du fameux Gloomy Gorge de 2013), nous apprenons la mauvaise nouvelle… tous les membres de l’équipe sont très touchés, nous aussi, « nous sommes Charlie » !
Nous empruntons en voiture la piste interminable qui nous mène au départ du sentier. Avec nos sacs Résurgence, nous partons bien lourds (plus de 30kg) pour marcher pendant 3h, jusqu’aux 3 canyons situés les uns à côté des autres sous forme de rampe. En chemin, nous passons à la cabane du DOC (équivalent au Parc National) pour faire part de nos intentions, il nous annonce que dans 3 jours le mauvais temps arrive !
Fatigué du décalage horaire de 12h et bien sûr du portage que nous venons de faire, nous trouvons un coin magique pour installer notre camp avancé (techniques hamac ou matelas au sol mais surtout la moustiquaire contre les Sandfly) avec l’eau à proximité et à l’abri du vent qui est omniprésent.
Le lendemain, c’est un peu cassé que nous nous dirigeons vers l’une des rampes… l’accès Néo-zélandais est toujours aussi physique, la végétation très dense avec des pas d’escalade dans du 7a fougères !
Nous arrivons à trouver un accès au canyon et c’est parti pour une partie de plaisir. Maintenant le plus dur est fait, nous nous relayons chacun notre tour pour ouvrir les différentes cascades, le soleil est au RDV, les appareils photos cliquent de partout, les sourires sont là pour notre 1èreouverture…

Le lendemain, nous partons de notre campement en laissant un max de bouffe dans un baluchon lesté et du matos planqué sous des bâches. Nous en profitons quand même pour repérer en 2 équipes quelques débits et entrées de canyons…
Au camp de base près de Wanaka, nous nous refaisons la cerise pendant 2 jours et nous repartons graves motivés et toujours chargés comme des mules au fin fond de la Matukituki Valley pour notre magique camp avancé.
Pendant que certains ouvrent les rampes, les autres tentent d’ouvrir Gloomyton Creek un affluent de Gloomy Gorge (toujours repéré en 2013). 2 grands assauts permettront d’ouvrir la partie inférieure et ensuite supérieure de ce canyon majeur avec un débit d’eau important et des obstacles nombreux demandant toute notre attention
Au final, un canyon de 800m de dénivelé ouvert avec des cascades de plus de 60m ! Simultanément, les 2 autres rampes seront descendues…¶Chassés par le mauvais temps, nous plions le camp avancé ainsi que le camp de base pour nous déplacer vers la Dopson Valley près du Mont Cook.
Nous nous installons dans la petite ville de Twizel où nous arrivons malgré les mauvaises conditions météo à effectuer 2 canyons assez sympas mais le potentiel qui s’offre à nous est un peu maigre. Alors, après un nouveau repérage sur carte, nous allons vers la mer de Tasman pour rejoindre la Jackson Valley où nos prospections se révèlent infructueuses…
En revenant, nous nous arrêtons à Makaroa (où il y a un petit aérodrome) dans la Halls Valley, lieu de nos nombreuses ouvertures de 2013, pour étudier la carte.
Au bout de quelques heures de réflexion, nous décidons de nous envoler à l’aide d’un petit avion 5 places pour la Sibéria Valley, lieu se trouvant à plus de 25km. Dans cette magnifique vallée, nous mettons rapidement en place notre camp avancé sur une bute tapissée de mousses (technique tentes pour tout le monde). Sur 3 jours, nous ouvrons 4 canyons... Situé juste au-dessus de notre campement, nous finissons par Kary Creek, un canyon court mais intense avec un débit d’eau très soutenu que nous réalisons avec tous les membres de l’expédition.
Ensuite, nous rentrons pour la plus part à pied jusqu’à Makaroa, puis nous sommes 4 à ne pas traîner pour nous rapprocher de Christchurch. Les 4 autres continuent l’expédition jusqu’au 14 février…
Au bilan, nous avons effectué 9 canyons dont 7 en première et de nombreux repérages pour une prochaine expé… qui sait !


En tout cas, c’était encore une belle expérience avant tout humaine pour l’équipe de notre association de « Regard sur l’aventure ». Pour ceux qui veulent lire des CR journaliers, je vous rappelle le lien de notre blog :

Thomas,

1 commentaire: