samedi 30 juin 2018

Suite au TP30 : une reprise..... physique !


C'est à deux (Jean et moi) que nous nous retrouvons ce mercredi matin à 8h à Lourdes. Après une longue période d’inactivité (météo oblige), l'objectif est de profiter de ce beau temps pour continuer notre projet au TP30, et d'aller vérifier l'état du matériel posé à l'automne dernier. Avec les crues du printemps nous craignons d'importants dégâts en particulier dans le grand puits.

Nous attaquons la marche bien chargés avec 160 mètres de corde, une trentaine d'amarrages, un perfo et notre matériel perso. Bien qu'elle ne soit pas trop exposée au soleil, la marche devient vite physique avec cette température. Il ne nous faudra pas moins de 2h30 et trois pauses pour arriver à l'entrée du gouffre.
Nous rentrons sous terre chargés de deux kits chacun. La surprise est plutôt bonne lorsque nous nous apercevons que notre équipement n'a pas bougé, même pas dans le P.147, et nous atteignons rapidement le terminus de l'automne à -250m. Nous retrouvons le matériel laissé au fond en très bon état ainsi que plusieurs dizaines de mètres de cordes également laissés à l'automne.

Après un petit ravitaillement nous démarrons rapidement les hostilités, et la progression se poursuit. Nous arrivons sur le premier passage étroit. Effectivement, c'est pas bien large et avec deux sacs la tâche n'est que plus dure. Un petit aménagement sera à prévoir...
Les puits s’enchaînent et nous retrouvons la quasi totalité des spits en bon état.
A la côte -380m, nous ne dérogeons pas à la tradition et Jean descend le mauvais puits !!! Coût de l'opération 40m aller-retour et un goujon, on s'en sort bien !
La suite n'est pas évidente, et nous cherchons un moment. Un coup de mou s'empare de moi, un peu d'hypo et je n'arrive plus à avancer. Je décide de me poser un moment et de manger. Pendant ce temps Jean déniche la suite et commence l'équipement. Un quart d'heure plus tard, nous voilà repartis.
Nous irons jusqu'au pied du P.27 à la cote de -460m, où nous poserons notre dernière corde de la journée.

Il nous faudra 2h30 pour remonter. Les derniers puits, étroits, aurons droit à quelques injures avant de nous laisser sortir dans un brouillard épais. La descente se fait rapidement puisque nous ne mettrons pas plus d'une heure pour rejoindre la voiture malgré quelques glissades

Pour pouvoir se situer sur la topo, cliquer ici.

Anthony

Photo de surface Marc Chanliau


2 commentaires:

  1. Bravo Jean et Anthony. Bientôt les "Vomissures" et après vous allez courir.
    Alain

    RépondreSupprimer
  2. Merci Alain ! Pour sûr, après les Vomissures on sera plus léger !
    P.s : Les avisés auront reconnu l'entrée du TP 39 en photo, il faut qu'on pense à prendre un appareil photo la prochaine fois ! Ou un photographe...

    RépondreSupprimer