lundi 18 juillet 2016

Du Grandquet au Monbula via les Artigous

Sortie du samedi 16 juillet par Alain D

Avec un copain du boulot (Eugène Reinberger) nous sommes partis du Col d’Ansa pour rejoindre la Hérère…

Après une bonne heure de monté nous dominons le cirque glaciaire du Grandquet puis nous prenons la crête des Escures, passons le premier cirque et le sommet de 1874 m, notre objectif est de descendre plein pot dans le second avant celui du Col de la Laco entre les sommets 1835 et 1847m…

De la crête à 1820 m nous observons à la jumelle 5 gros isards qui broutent l’herbe grasse 200m plus bas près d’une cabane que n’ai pas pointée…
Avec le GPS je retrouve le GE 05 vers l’Est du cirque et obliquons plein Ouest pour contourner une barre rocheuse. Nous retrouvons une grotte glacée avec un névé en place mais un ressaut glissant ne nous permet pas d’aller voir. Le trou fait environ 10/15 m de long et -8 maxi. Il correspond au SC420, comme il est mal placé nous le repointons…  Sous la seconde barre, un départ (nouveau trou) avec in isard en décomposition nous interdit d’aller plus loin… La descente est facile et nous arrivons à la cabane au pied d’un bloc.
Pendant que je « crobarde », Eugène observe les vautours et un aigle royal qui semblent se ruer sur une carcasse masquée par le mamelon du dessus…

Ensuite on plonge dans le talweg, passons pas loin de la désob du ES409 et atteignons la prairie ou trône une cabane (connue), comme il fait très chaud nous allons nous réfugier en bordure de forêt pour la pause déjeuner. Et bizarrement nous trouvons une autre cabane, certainement de charbonnier, car dans le bois il y a des traces de coupe et des anciens chemins muletiers…

Encore 100m de descente pour recroiser le chemin de la croix des Artigous… Chemin que nous reprenons en direction du plateau du Monbula. Montée au Monbula au passage nous localisons plusieurs cuves de charbonniers des foyes effondrées avec du charbon de bois en place… Qui certainement ont plus de 70 ans !

La descente est longue pour arriver après 8 h de marche à la voiture… et remonter au Col d’Ansa. En redescendant je croise un Pic Noir, une espèce peu courante dans le secteur….
Une journée riche et bien remplie !

Alain Dole

5 commentaires:

  1. Ce n'est certainement pas le chemin le plus court de passer par le Grandquet et le Monbula pour aller à la Herrere! Mais chacun ses gouts, quand on aime on ne compte pas.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour tes photos qui me rappellent des balades avec Jacques Moissonnié, Saint Péen et président il y a environ 30 ans des Amis du Parc National. Nous allions nous aussi à la rencontre des charbonniers, des cabanes (c'en est une en appui sur rocher sur tes photos ?) de la flore et de la faune comme toi, mais seulement sur terre, pas dessous... Salut à tous et restez au frais, Madeleine

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons ici trois cuves de charbonnier avec gouffre soufflant incorporée! Nous nous demandons s'ils ont fait exprès..

    RépondreSupprimer
  4. Au Monbula se sont les cuves du temps de mon grand-père, entre 1941 et 1944, qui y venait faire des coupes de bois et transporter le tout par cable jusqu'en bas !
    J'ai des photos ou ils skient sur le col en 44 ! Monter des skis par les cables
    J'ai récemment retrouvé qq longueur de cable au col

    RépondreSupprimer
  5. Au Monbula se sont les cuves du temps de mon grand-père, entre 1941 et 1944, qui y venait faire des coupes de bois et transporter le tout par cable jusqu'en bas !
    J'ai des photos ou ils skient sur le col en 44 ! Monter des skis par les cables
    J'ai récemment retrouvé qq longueur de cable au col

    RépondreSupprimer