vendredi 23 novembre 2018

La petite porte vers un autre monde...

 Vendredi 23 novembre 2018, Marc Chanliau

  
Ce vendredi de congé, j’ai bien l’intention d’aller chatouiller les chatières de la cavité que vous savez ! Malheureusement je suis seul, personne n’ayant pu se libérer.

C’est bien chargé de 120 m de corde dans un seul kit bourré + mon matos perso dans un mini-kit + un sac avec un appareil photo reflex que je prends la route en milieu de matinée.
En 40’ je suis devant la première étroiture à 90°. Elle est descendante, avec un ressaut de 3 m environ à la verticale. J’équipe sur sangles et 2 amarrages naturels avec le rab de la C70 du dernier rappel.
J’atterris dans l’autre monde, un magnifique méandre quasi inviolé, très concrétionné sur ses parois, très jaune et surtout immaculé. Le méandre fait 3 m à sa base et va en s’élargissant, grimpant au moins à 10-15 m de haut.

Je parcours le méandre, au fond duquel coule un minuscule actif, un simple filet. Je passe un premier ressaut (R2), puis un second (R4), puis une partie sinueuse terminée par une petite salle juste après un troisième ressaut (R5). Les hauteurs sous plafond passent de 10m à 3m en quelques mètres de progression. Le méandre se poursuit toujours plein Nord assez large à sa base (entre 2 et 5m) ... Soudain le méandre se resserre, mais prend de la hauteur dans une faille bien marquée. Puis ... un puits et un spit ! Je vois la base du puits s’élargissant, bien horizontale, avec plusieurs gours et flaques d’eau. Je suis à 12 m du fond.

Me voici au fond du puits. Au Nord de la salle, la faille se poursuit avec un lit de sable fin, mais ce sera sans moi, ça se pince fortement, personne ne passera ici. Terminus ? Non. Au fond de la salle, plein Sud, un autre passage s’ouvre sous une grosse concrétion tombant de la paroi. Il y a une suite... Une vingtaine de mètres plus loin, ça se resserre encore. Il faudrait désober pour passer une étroiture à 90°, dont j’ignore tout de la suite.
A la remontée, je choisis de penduler pour remonter dans le méandre et éviter une sortie hasardeuse 1m50 plus haut.

Je reviens ensuite sur mes pas dans le méandre et prends mon temps pour bien observer moins à mes pieds et plus en hauteur. C’est clair que plusieurs escalades semblent possibles vers de possibles suites...  Je laisse dans le méandre tout mon matos et je pars en escalade en opposition. Perché à plus de 4 m du fond s’échappe un nouveau méandre perpendiculaire très calcifié, avec plancher stalagmitique, stalactites et stalagmites. Waouh, c’est beau ! Mais ce n’est pas fini ! La cheminée se prolonge encore et débouche dans une immense salle de ~30 m de haut, avec de nombreuses coulées de concrétions et un nouveau magnifique plancher stalagmitique tout blanc. Mince, ça crisse sous mes pieds... Je trouve là une cheminée descendante qui n’a pas l’air de mener dans le méandre principal. Mais il y a une étroiture « faisable » à franchir... En hauteur, il n’est pas impossible qu’il y ait aussi d’autres suites montantes.
Je poursuis mon retour et trouve une autre voie montante. Un peu d’escalade et me voici dans une immense salle, 10-15m au-dessus du fond du méandre. Elle est doublée d’une seconde toute aussi grande quelques mètres plus haut, communiquant entre elles par un toboggan d’argile fort glissant. Là encore un puits semble redescendre ailleurs que dans le méandre principal ; mais également à désober pour pouvoir passer...

Je reviens à mon « carrefour » aval/amont. J’attaque l’amont maintenant ! Le premier ressaut de 5 m est franchi sans problème. Sur le palier des centaines de perles des cavernes de toutes tailles et de toutes formes ! Quelle chance que ce lieu soit quasi inviolé.
Derrière ce premier ressaut, un second beaucoup plus inquiétant, bien que plus modeste (R4). Je tente ma chance pendant 1/4h mais en vain.
L’heure du retour a sonné, il est 13h45. Après TPST 6h22, je suis bien content de retrouver la fraîcheur de la forêt saint-péenne ! La marche de retour est longue et lente. Je rentre chez moi fourbu mais heureux !

Vous les anciens avez bien fait de conserver ces étroitures intactes toutes ces années pour la protection et la pérennité du lieu !

Marc

5 commentaires:

  1. Toutes les photos sont ici :
    https://photos.app.goo.gl/JUiAFReXaQ2iGWUt5

    RépondreSupprimer
  2. Et le CR complet ici :
    https://www.dropbox.com/s/sibxeu2neg6vhr9/CR.doc?dl=0

    RépondreSupprimer
  3. Et la topo ?
    Cela semble plus complexe et different de celle que je t'avais passé.😉
    Bravo pour cette explo 👏

    RépondreSupprimer